Les Cataractes ont réussi tout un exploit en se qualifiant pour les séries éliminatoires après avoir perdu leurs 11 premiers matchs de la saison. Leur récompense? Une série contre le Drakkar de Baie-Comeau, champion de la saison régulière!

Le Drakkar en première ronde

Première équipe de l'histoire de la LHJMQ à se qualifier pour les séries éliminatoires après avoir amorcé la saison avec 11 défaites consécutives, les Cataractes de Shawinigan connaissent maintenant l'adversaire qui se dressera devant eux. Les Shawiniganais seront sur la route vendredi pour affronter Éric Veilleux et le Drakkar à Baie-Comeau.
Cette saison, les Cataractes ne l'ont pas eu facile face à l'équipe de la Côte-Nord avec une fiche d'une seule victoire, quatre défaites et un revers en prolongation. L'entraîneur-chef Martin Bernard estime toutefois que cette fiche ne fait pas foi de tout. «Je pense qu'il faut regarder comment nous avons joué contre eux. Je ne crois pas que nous avons si mal fait.»
Ce dernier ne se berce pas d'illusions, il sait très bien que sa troupe est grandement négligée face à un Drakkar qui habille les Charles Hudon, Jérémy Grégoire, Valentin Zykov et Philippe Cadorette, pour n'en nommer que quelques-uns.
Bref, les Baie-Comois sont équipés pour veiller tard. «On ne peut pas être plus underdog que ça. Il n'y a pas personne qui va nous faire croire que nous sommes favoris. Mais nous sommes une équipe qui a appris dans l'adversité et nous avons gardé la tête sur le moment présent. Ce sera la même affaire en séries éliminatoires. Nous devrons y aller un match à la fois et ne pas regarder l'ampleur de la série.»
Le chef d'orchestre se réjouit que cette série ne s'amorcera que vendredi prochain sur la Côte-Nord, ce qui permettra à sa troupe de reprendre son souffle, la course aux séries éliminatoires ayant vidé une partie du réservoir des Shawiniganais. Il espère aussi que son défenseur de 20 ans, Alex Filiatrault, sera en mesure d'être de l'action.
«C'est déjà plus positif que la semaine passé, a-t-il dit à propos de son arrière. On ne se le cachera pas, pour nous, ce sera très important de prendre de l'expérience dans ces séries. Il n'y a qu'un ou deux joueurs qui ont vécu ça, alors que l'année prochaine, il y en aura 24 ou 25. Ça fera une grosse différence», a-t-il noté.
Une défaite avant la grande danse
Si les Cataractes doivent se frotter au Drakkar en première ronde, c'est qu'ils ont raté l'occasion de grimper au classement en s'inclinant à leur dernier match de la saison régulière samedi. L'Armada de Blainville-Boisbriand n'a fait qu'une bouchée des Shawiniganais, l'emportant 6-2.
La première période a été particulièrement pénible pour les Cataractes, qui ont permis aux locaux d'inscrire quatre buts avant la 14e minute. Marc-Olivier Roy a été particulièrement efficace en participant à tous ces buts.
Martin Bernard n'a pas caché qu'il s'attendait à un tel dénouement. «Ce n'est pas ce qu'on souhaitait, mais c'était prévisible avec ce que nous avions accompli la veille. C'était beaucoup d'émotions et c'est ce qui peut expliquer que nous n'étions pas là en première période. Nous avons eu de la misère à gérer la situation.»
Il faut dire que l'Armada ne pouvait se permettre d'échapper cette rencontre après avoir connu un mois de mars difficile avec seulement deux gains en six sorties. Une défaite l'aurait relégué au sixième rang.
Bernard espérait donner une soirée de congé au gardien Marvin Cüpper, mais a dû se raviser en milieu de partie, non pas parce qu'il n'était pas satisfait de la performance de Storm Phaneuf, mais parce que celui-ci a été victime d'une crampe au mollet.
Anthony Beauvillier et Gabriel Slight ont été les marqueurs des Cataractes, des filets inscrits en deuxième et troisième période respectivement.
À noter que les autres séries de la LHJMQ proposeront des affrontements Halifax-Charlottetown, Val-d'Or-Acadie-Bathurst, Rimouski-Chicoutimi, Blaiville-Boisbriand-Moncton, Drummondville-Victoriaville, Québec-Rouyn-Noranda et Gatineau Cap-Breton.