Trois-Rivières devrait conserver son service de croisières malgré la vente du Coudrier de l'anse à AML.

Le Coudrier vendu à AML

Sans tambour ni trompette, Le Coudrier de l'anse, qui avait pris la relève l'an dernier du M/S Jacques-Cartier et du M/V Le Draveur de la famille Harvey, est passé aux mains de Croisières AML à la fin de la saison estivale 2013. Et déjà sur leur site officiel, les nouveaux propriétaires annoncent la présence de l'entreprise à Trois-Rivières en 2014.
Même si «les produits restent à confirmer», on y fait une description de Trois-Rivières en parlant d'une ville portuaire située à mi-chemin entre Montréal et Québec, «forte de ses 375 ans et nommée Capitale culturelle du Canada en 2009».
«Pour une promenade à pied ou à vélo le long des berges du Saint-Laurent ou pour une sortie sur les eaux de la Saint-Maurice ou du fleuve, on met le cap sur Trois-Rivières», peut-on lire tout en faisant allusion à son histoire, sa gastronomie, sa culture et ses événements festifs. Et une vidéo promotionnelle de la ville est même en ligne. Malgré cette information web, la directrice de Tourisme Trois-Rivières, Yolaine Masse, attend toujours une confirmation officielle de la part de Croisières AML pour la suite des choses. Au moment de la transaction, on lui avait manifesté une intention de «repositionner un bateau à Trois-Rivières».
«Je le souhaite car il y a une demande. Des groupes sont en attente de détails», a-t-elle confié au Nouvelliste tout en précisant que Croisières AML veut s'assurer que «le bateau ait la bonne capacité».
Selon ses informations, la seule saison du Coudrier de l'anse à Trois-Rivières fut «correcte». Et le numéro de téléphone de ce qui était la propriété de la famille Desgagnés mène directement à celui de Croisières AML. Il n'a pas été possible de connaître la volonté formelle de la direction en vue de la prochaine saison.