La popularité du Grand Prix de Trois-Rivières ne se dément pas, surtout qu'en 2014, le Championnat mondial de rallycross viendra ajouter à la qualité du spectacle déjà offert par la série Nascar Canadian Tire.

Le charme du rallycross opère au GP3R

Il y a bel et bien un effet rallycross dans la vente des billets en vue du Grand Prix de Trois-Rivières. À moins d'un mois du début des festivités marquant le 45e anniversaire de l'événement, le directeur général Dominic Fugère confirme au Nouvelliste qu'une hausse de 49 % en terme de valeur au niveau des ventes est constatée.
Une augmentation remarquée dans les bureaux de l'organisation, dont les employés piaffent d'impatience à l'approche du jour J. «Comme on l'avait annoncé l'automne dernier, nous nous attendions à recevoir beaucoup de demandes d'amateurs en provenance de l'Europe, mentionne Fugère. Or, on ne s'est pas trompé à ce chapitre. Si c'est difficile de chiffrer le nombre exact de billets vendus, avec l'expérience, nous savons que ça ressemble beaucoup à la valeur en argent reçue. Alors oui, nous sommes en avance, et de loin, sur 2013.»
Heureusement, car le GP3R a mis les bouchées doubles au cours des derniers mois afin de séduire la Fédération internationale de l'automobile ainsi que la puissante firme mondiale IMG, promotrice du Championnat mondial de rallycross RX. Des représentants de IMG ont d'ailleurs séjourné dans la capitale mauricienne il y a quelques semaines, afin de tâter le pouls des organisateurs, qui s'occuperont de la septième manche de la prestigieuse série.
Les commentaires lancés à Fugère et son équipe furent encourageants, à l'instar de ceux du président de la Commission internationale des circuits de la FIA, Roger Peart, qui avait fait une visite éclair dans les heures suivant le Grand Prix de Montréal, plus tôt cet été. «Les gens de IMG n'en reviennent pas de la proximité avec le centre-ville.»
Mercredi, des employés ont complété l'asphaltage de la sortie de la piste à l'Hippodrome 3R, là où le circuit temporaire de l'hippodrome et le tracé traditionnel se rejoindront. «Cette portion créera l'une des courbes les plus intéressantes du championnat en terme de dépassement. Juste avant la longue ligne droite de l'arrivée, il faut s'attendre à de belles batailles. Nos amis de IMG en ont pris bonne note! On remercie l'Hippodrome 3R et la Ville de Trois-Rivières pour leur excellente collaboration. Ils croient autant au projet que nous.»
Au jour le jour
La piste de rallycross du Grand Prix de Trois-Rivières n'a toujours pas été homologuée, mais inutile de paniquer, bien que le groupe soit toujours en attente de l'approbation finale des plans de la FIA. Au dire de Fugère, le dossier évolue chaque semaine, en vertu de ce qu'il observe à la télévision, pendant la retransmission des autres étapes du championnat.
«Notre design tient la route, mais rien ne sera homologué avant le jeudi de la semaine du Grand Prix. Ça ne nous dérange pas, car on a encore beaucoup de temps pour peaufiner notre préparation. Par exemple, en Finlande, on a noté que les pilotes profitaient des poteaux en plastique pour passer au travers, ce qui créait des empilades quand ils regagnaient la ligne de course. Nous allons éviter cela en posant des blocs de béton, question de les garder dans la trajectoire convenable.»
Un championnat imprévisible
Cinq courses, cinq gagnants différents: le championnat mondial tient ses promesses jusqu'à présent et offre aux téléspectateurs tout un spectacle. Les dernières courses en Scandinavie ont bien servi la cause des pilotes davantage associés au rallye qu'aux circuits fermés, mais le tout pourrait changer à Trois-Rivières, qui constituera la prochaine étape après celle de la Belgique, prévue ce week-end. «Jacques Villeneuve et Patrick Carpentier devraient tirer leur épingle du jeu chez nous. Chose certaine, si on se fie aux autres courses, ce sera un très bon show.»
Par ailleurs, les dirigeants du GP3R convoqueront la presse, demain, dans le but d'annoncer les activités hors-piste qui meubleront cette 45e édition. On annoncera, entre autres, qu'une parade mettant en vedette les pilotes du rallycross défilera dans les rues de Trois-Rivières lors de la soirée du mercredi.
La journée du vendredi servira exclusivement à la nouvelle épreuve reine du GP3R. La finale se déroulera en soirée, sous les projecteurs, pour la première fois de l'histoire de ce jeune championnat.