Fabiola Aubry, directrice générale de l'Office de tourisme de Bécancour, et Jérôme Gagnon, directeur de l'Office de tourisme de Nicolet-Yamaska, en compagnie du Capitaine Paulhus, incarné par Jean-Philippe Marcotte.

Le Centre-du-Québec mise sur le tourisme gourmand

Pour lancer la deuxième saison touristique de la Route des Navigateurs du Centre-du-Québec, les MRC de Bécancour et de Nicolet-Yamaska ont une fois de plus unis leurs efforts en misant cette année sur la valeur du tourisme gourmand. Ainsi, le concours «À la poursuite des saveurs» invite les touristes à la découverte de 29 producteurs et transformateurs de la région.
Fabiola Aubry, directrice générale de l'Office de tourisme de Bécancour, affirme que c'est en faisant l'inventaire de l'abondante quantité d'attraits agrotouristiques et gastronomiques de la région qu'on en est venu à cette thématique.
On dénombre 13 destinations gourmandes dans la MRC de Nicolet-Yamaska et 16 dans la MRC de Bécancour. L'an dernier, 500 visiteurs ont participé au concours «Cherche et trouve» qui visait à présenter la variété d'attraits culturels le long de la 132.
La présidente de l'Office de tourisme de Bécancour, Brigitte Bastien, se disait particulièrement fière de ce deuxième concours qui propose de belles découvertes aux gens du Centre-du-Québec, mais aussi de toutes provenances. «La Route des Navigateurs, c'est une fenêtre unique sur le monde qu'emprunte des gens de partout», a-t-elle rappelé en mentionnant que la région a accueilli des voyageurs de la Californie de l'Australie et de la France l'an dernier.
Nancy Lemire, présidente de l'Office de tourisme de Nicolet-Yamaska, notait que «le tourisme est de plus en plus axé sur l'expérience que sur la destination. Ce qui est bien c'est que le tourisme d'expérience inclus le tourisme d'agrotourisme et le tourisme gastronomique, qui sont également en hausse.»
L'an dernier, ce sont 18 000 visiteurs qu'ont accueillis les bureaux d'information touristique, sans compter ceux qui se rendent directement aux attraits.
Capitaine Paulhus et les bornes interactives
Disponible à toute heure du jour, l'information touristique des 10 bornes lumineuses interactives déjà en place l'an dernier, a été mise à jour. Que ce soit par la simple lecture ou encore par l'utilisation de leur tablette électronique ou de leur téléphone intelligent, les visiteurs ont ainsi accès à l'information touristique en français et en anglais.
Dix capsules thématiques en lien avec le fleuve Saint-Laurent et son histoire sont aussi présentées par le Capitaine Paulhus. Ce personnage incarné par Jean-Philippe Marcotte est en fait un véritable marin ayant navigué le long du fleuve Saint-Laurent.
Outre la découverte des producteurs et transformateurs, les offices du tourisme invitent les touristes à faire des arrêts culturels tout au long de la route longeant le fleuve, notamment au Musée des Religions du Monde et au Musée des Abénakis ainsi qu'au Centre de la Biodiversité et au Centre d'interprétation du Cap Charles.
Travailler en partenariat
Le maire de Nicolet-Yamaska, Alain Drouin, a rappelé l'importance des partenariats entre les petites communautés afin de rayonner en dehors des grands centres. «C'est ensemble qu'on peut y arriver.»
Pour Brigitte Bastien il est «primordial de continuer cette collaboration entre les deux offices de tourisme et les municipalités qui sont sur la Route des Navigateurs. C'est grâce à ce travail d'équipe que nous pouvons offrir encore plus de découvertes aux visiteurs.»
Mme Lemire encourage aussi cette collaboration: «On est fiers de s'associer dans un projet rassembleur qui regroupe plusieurs intervenants agroalimentaires sur la Route des Navigateurs.»
Tous les intervenants impliqués semblent unanimes quant au fait que c'est le regroupement qui permettera de faire valoir tout le potentiel de la portion de 90 kilomètres qu'occupe le Centre-du-Québec dans la Route des Navigateurs.
La Route des Navigateurs
Longeant la rive sud du Saint-Laurent, la Route des Navigateurs traverse les régions touristiques du Centre-du-Québec, de Chaudière-Appalaches et du Bas-Saint-Laurent. Ce circuit touristique, qui s'étend de Baie-du-Febvre à Sainte-Luce, représente 40 kilomètres qui traversent les villes de la route 132.
Le Centre-du-Québec travaille depuis 2011 pour intégrer la Route des Navigateurs et en est à sa deuxième année au sein de cette dernière.