La traditionnelle photo de famille réunissant les gagnants de la 15e édition du gala Arts-Excellence l'était encore davantage, traditionnelle, considérant le thème de la soirée qui s'est tenue à la Ferme de la Nouvelle-France de Sainte-Angèle de Prémont jeudi soir.

La tradition et le renouvellement au gala Arts Excellence

C'est sous le thème de «Mieux vaut tard que jamais» que s'est déroulée la 15e édition du gala Arts Excellence dans un endroit on ne peut plus approprié, la Ferme de la Nouvelle-France à Sainte-Angèle de Prémont.
Dans ce haut lieu de la musique traditionnelle qu'est la MRC de Maskinongé, l'équipe de création menée par Denis Massé a visité quelques déclinaisons de la musique traditionnelle en la mariant notamment avec le slam de Naïd ou en lui donnant le rythme dynamique des Frères Lamay ou des Tireux d'roches. On en retient que le néo-trad continue de bouger, d'évoluer et de se fondre dans la culture ambiante.
Cela dit, ce n'est pas tant la musique que cette soirée cherchait à honorer comme le mérite des créateurs de tous les horizons. Ainsi, on a honoré le peintre Guy Bailey à titre de Créateur de l'année, soulignant ainsi l'intégrité, la pérennité, la pertinence de ses oeuvres tout au long de ses 50 années de pratique artistique. Celui-ci a eu le souffle coupé par cette surprise.
«Ça récompense un peu tous les efforts que j'ai faits en peinture et que je continue à donner, d'ailleurs. J'ai été très surpris parce que je n'ai jamais eu d'honneur en provenance de ma région au cours de ma carrière. Pourtant, je sais que j'ai brassé pas mal de monde en Mauricie avec mes tableaux.»
«Ça tombe bien parce qu'on va organiser une grande rétrospective de ma carrière en 2015 pendant le Festival international de la poésie de Trois-Rivières. J'ai exposé à plusieurs endroits à travers le monde mais honnêtement, j'avais l'impression de ne jamais être reconnu ici. Alors, je n'attendais rien ici ce soir! C'est extraordinaire!»
L'hommage de la soirée a été rendu à une grande dame du monde muséal: Françoise Chainé, directrice du Musée Pierre-Boucher, pour sa contribution exceptionnelle au milieu des arts et de la culture depuis 35 ans.
Le groupe musical Bears of Legend ressort de cette soirée comme le grand gagnant puisqu'il a obtenu deux prix: celui de l'album de l'année pour Good Morning, Motherland ainsi que celui du spectacle de l'année pour la cinquantaine de prestations qui ont suivi la sortie de l'album. Ces deux prix reflètent l'étonnante progression du groupe en terme de popularité au cours de l'année 2013.
Djemilah Benhabib a reçu le prix du livre de l'année pour son ouvrage intitulé Des femmes au printemps paru chez VLB éditeur. Pour ce qui est du prix Création arts visuels, le prix est allé à Carolane Saint-Pierre pour Tout ce qu'il faut de bols d'air et d'eau pour faire un fleuve. Le jury a décerné à Marie-Ève Bordeleau le prix Production métiers d'art de l'année pour sa collection de bijoux Comme un oursin.
Pour ce qui est de l'Initiative en patrimoine de l'année, le jury a porté son choix sur le Musée des Ursulines pour son exposition Une vie au rythme des prières qui rappelle les pratiques religieuses qui rythmaient le quotidien des Ursulines à l'époque où elles étaient cloîtrées. Une exposition viendra illustrer et mettre en valeur dès mars 2014, le travail audio et vidéo déjà enregistré.
L'initiative culturelle territoriale de l'année a été octroyée au Comité culturel de Saint-Tite pour sa programmation 2012-2013. Pour ce qui est de l'Initiative culturelle de l'année, on la doit à l'Orchestre symphonique de Trois-Rivières qui a été choisi par le jury pour le concert Marie-Nicole Lemieux chante Gagnon et Tremblay.
Le Prix Rayonnement est allé à l'artiste graveur Guy Langevin pour son exposition Le crépuscule des anges qui lui a valu quelques prix dans des événements prestigieux à travers le monde au cours de la dernière année.
Pour ce qui est du Prix Réseau Biblio CQLM, c'est à la Bibliothèque de Saint-Sévère qu'il a été remis pour souligner l'important réaménagement et l'actualisation des services.
Finalement le Coup de coeur du jury s'est porté sur le Comité culturel de Sainte-Flore pour la réalisation de son projet Hymne à la joie.