La TCMFM demande aux partis de s'engager contre la hausse d'Hydro

La coordonnatrice de la Table de concertation du mouvement des femmes de la Mauricie, Johanne Blais, estime que la hausse des tarifs de 4,3 % de l'électricité qui sera imposée aux Québécois à partir du mois prochain «contribue à accroître les inégalités entre les femmes et les hommes parce qu'elle s'ajoute aux tarifications déjà en place, dont la taxe santé et la hausse des frais de scolarité.
Mme Blais interpelle donc les partis en lice aux prochaines élections et leur demande de s'engager à renoncer non seulement à une telle augmentation, mais de soumettre l'ensemble des activités d'Hydro-Québec à la juridiction de la Régie de l'énergie.
Elle demande aussi aux partis d'étudier 19 solutions fiscales proposées par la TCMFM qui permettraient, selon elle, d'aller chercher 10 milliards $ sans recourir à la tarification des services publics.