La Maison Rocheleau a retrouvé l'aspect qu'elle avait lors de sa construction en 1742.

La Maison Rocheleau ouvre ses portes aux visiteurs

La Maison Rocheleau, connue aussi sous le nom de Manoir des Jésuites, construite en 1742 et rénovée dernièrement est maintenant ouverte aux visiteurs.
Depuis dimanche et jusqu'au 1er septembre, la maison située sur la rue Notre-Dame dans le secteur de Cap-de-la-Madeleine est ouverte tous les jours de 11 h à 18 h. Des visites guidées sont offertes en français et en anglais. 
D'importants travaux de restauration ont été entrepris en 2013 afin de redonner l'aspect d'origine à cette maison du Régime français. La Ville de Trois-Rivières, qui a acquis la maison en 2011, a investi 800 000 $, dont 250 000 $ provenaient du ministère de la Culture et des Communications, pour sa restauration. 
Située à deux pas du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap, la Maison Rocheleau pourra certainement intéresser les nombreux touristes, ils sont plus de 700 000, qui visitent chaque année le lieu de culte. 
La Ville de Trois-Rivières a préféré redonner l'aspect d'origine à ce bâtiment. Les deux étages ajoutés en 1903 ont été démolis et une toiture avec les caractéristiques des maisons du Régime français a été construite. 
La Maison Rocheleau faisait partie à l'origine d'un ensemble de bâtiments seigneuriaux, comme un moulin à farine et à scie, aujourd'hui disparus.
Le bâtiment a été construit par François Rocheleau (1697-1756) sur un terrain appartenant aux Jésuites, les seigneurs de Cap-de-la-Madeleine. Ceux-ci se réservaient toutefois une chambre dans la maison lorsqu'ils étaient de passage. 
La famille Rocheleau est demeurée propriétaire jusqu'au milieu du XIXe siècle. Dès les années 1870, les pèlerins se faisaient plus nombreux à se rendre au sanctuaire. La demeure a alors été transformée en maison de chambres pour accueillir les visiteurs. 
L'édifice est finalement acquis par les Oblats de Marie-Immaculée en 1952, les administrateurs du sanctuaire