our fêter les 150 ans du Canada, 16 portraits montrant l'histoire de la Classique internationale de canots ont été aménagés à la place des Canotiers. L'inauguration a été faite jeudi par le député de Saint-Maurice Pierre Giguère, le maire de Shawinigan Michel Angers, la députée de Laviolette Julie Boulet, l'adjoint parlementaire du ministre François-Philippe Champagne et le directeur général de la Classique, Stéphane Boileau.

La Classique, l'exposition

La Classique internationale de canots se veut une institution non seulement en Mauricie, mais aussi pour l'ensemble de la province et du pays. Dans le cadre du 150e anniversaire du Canada, la Classique a lancé, jeudi, une exposition visant à faire revivre les moments marquants sa riche histoire.
Les organisateurs de l'événement ont approché Canada 150 afin de soumettre leur application pour ce projet. Vieux de 84 ans en 2017, ce grand rassemblement sportif et culturel québécois a donc été épaulé par le gouvernement fédéral, qui tenait à ce que la Classique reçoive sa part dans ce dossier.
Les gens pourront voir cette exposition du 20 juillet au 22 septembre, au parc des Canotiers à Shawinigan. Pas moins de 16 portraits ont été aménagés le long de la promenade du Saint-Maurice, relatant des moments importants de chacune des décennies.
On y retrouve, entre autres, une photo de la première course de l'histoire, le 18 août 1934, un cliché de 1949 où une voiture américaine a fait le voyage pour participer à la compétition et une image de l'ancien premier ministre, Pierre Elliott Trudeau, qui donne le signal du départ officiel de la deuxième étape en 1981.
Un peu moins loin dans le temps, on peut voir un portrait datant de 2007 lorsque Serge Corbin, considéré comme le roi de la rivière, inscrivait sa 26e victoire à la Classique, une marque qui tient encore à ce jour.
«La rivière Saint-Maurice est le berceau du canot et je ne suis pas gêné de le dire. Tout a commencé ici avec les coureurs des bois comme Pierre-Esprit Radisson et les grands navigateurs. La Classique de canots a permis à d'autres beaux moments d'avoir lieu sur ce cours d'eau depuis 84 ans. C'est ce que nous voulions démontrer avec cette exposition», explique le directeur général de l'événement Stéphane Boileau.
Québec a aussi fait sa part pour cette édition 2017 puisque Julie Boulet a annoncé que la contribution du gouvernement à l'endroit de la Classique allait passer de 9000$ en 2016 à 35 000$ en 2017. Une nouvelle qui a laissé sans mot le grand manitou de la compétition. «Nous sommes extrêmement heureux de cet appui, c'est au-delà de nos espérances».
Ces milliers de dollars en plus permettront selon Boileau de couvrir plusieurs dépenses effectuées par le comité organisateur. Ainsi, des nouvelles bouées aux couleurs de la Classique seront disposées tout le long du trajet. Le fil d'arrivée sera amélioré, l'équipe sur l'eau augmentée pour plus de sécurité et le budget pour la promotion sera révisé.
«Nous ne sommes jamais à court de dépenses. Nous pourrons trouver de nouvelles idées afin d'améliorer l'expérience des amateurs qui viendront nous rendre visite», a-t-il ajouté.
Programmation culturelle 2017
Le volet culturel de la Classique internationale de canots a aussi été dévoilé jeudi. Plusieurs groupes seront en action dans différents coins de la région.
Le groupe Alcoholica partira le bal à La Tuque le 31 août en soirée, avec son hommage à Metallica. 
Jean-Seb Carré, participant à la cinquième édition de La Voix, se donnera en spectacle le 2 septembre à 11h45 sur la Promenade du Saint-Maurice. Le 62e Régiment d'artillerie de campagne Shawinigan présentera le soir un concert au parc Saint-Maurice. 
Finalement, un hommage à KISS interprété par le groupe KISSed aura lieu au même endroit le lendemain soir.