François Legault a rencontré des militants de la CAQ dimanche soir au restaurant Grec Baie-Jolie, à Trois-Rivières.

La CAQ souhaite prendre Maskinongé

Le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) passera la journée de lundi en Mauricie et au Centre-du-Québec, où il annoncera notamment une stratégie de développement du fleuve Saint-Laurent. François Legault avoue qu'il espère faire des gains dans la région, particulièrement dans la circonscription de Maskinongé.
«La Mauricie est une région qu'on vise. On veut faire des gains», a lancé d'emblée François Legault. «J'ai beaucoup d'espoir en Mauricie. Dans Maskinongé, nous avons perdu la dernière fois par près de 700 voix. Nous pensons que cette fois, ça sera la bonne. Il y a aussi du potentiel dans Trois-Rivières», a ajouté M. Legault alors qu'il était accompagné de son candidat dans Maskinongé, Martin Poisson.
«Les gens veulent du changement dans ma circonscription. Les gens sont tannés des taxes, des impôts qu'on paie et de tout le gaspillage qui est fait. Ça fait quarante ans qu'on gère de la même façon. La stabilité passe entre autres par le changement», a renchéri Martin Poisson. François Legault a rappelé que sa priorité est l'économie. Pour y arriver, il souhaite développer le fleuve. Le chef de la CAQ doit d'ailleurs annoncer une stratégie maritime lundi matin à Trois-Rivières.
«Pour relancer l'économie, il faut réduire les taxes, mais aussi avoir un projet concernant le Saint-Laurent. Nous devons avoir une stratégie maritime», a ajouté le chef caquiste en continuant de dire, comme il l'a fait tout le week-end, que «ce que le Québec a besoin, ce n'est pas une travailleuse sociale ou un médecin, mais d'un gestionnaire», en faisant référence à Pauline Marois et à Philippe Couillard.