La pyrrhotite, un amalgame de fer et de souffre, a la propriété d'affaiblir les fondations lorsqu'elle se retrouve dans le béton. Le problème touche au moins 1300 foyers, surtout en Mauricie.

Jugement sur la pyrrhotite: les victimes devront patienter quelques semaines

Les victimes de la pyrrhotite devront patienter encore quelques semaines avant de connaître les conclusions du procès qui s'est déroulé à Trois-Rivières, entre novembre 2012 et le 18 décembre 2013.
Le principal avocat des victimes, Me Pierre Soucy, a fait parvenir, le 4 avril, une lettre à l'ensemble de ses clients concernant le jugement tant attendu afin de leur indiquer qu'il avait «espoir que celui-ci sera rendu au cours des prochaines semaines, voire d'ici la fin d'avril.»
Différentes dates avaient circulé, au cours des derniers mois, sur la date à laquelle le juge Richard ferait part de ses conclusions. Certains ont parlé de janvier, puis de février.
Me Soucy indique que «de nombreux arguments ont été soulevés par l'ensemble des parties, que le juge doit les adresser et justifier ses conclusions en égard de chacun de ceux-ci.»
Comme on le sait, il s'agit d'un des plus gros procès jamais tenus au Canada auquel environ 70 avocats ont pris part et qui s'est amorcé avec 20 000 documents de cour qui ont tous été numérisés pour en faciliter la gestion et la circulation.