Ce n'est pas l'action qui manquait lors des épreuves, dont celle-ci alors que l'équipe féminine de hockey de la Mauricie s'est déplacée pour encourager leurs collègues au curling.

Jeux du Québec: la Mauricie sur la bonne voie

La 50e Finale des Jeux du Québec à Drummondville a déjà atteint la mi-parcours, si bien qu'une nouvelle délégation d'athlètes prendra la route du Centre-du-Québec afin de participer aux épreuves du deuxième bloc. La Mauricie performe à la hauteur des attentes, elle qui, avec 17 médailles, se pointe le nez au sixième rang du classement.
Jusqu'à présent, la région compte une récompense de moins qu'à pareille date il y a deux ans lors des Jeux de Saguenay.
«On visait 30 médailles pour l'ensemble des jeux, alors on peut dire qu'avec 17 à la mi-parcours, on dépasse les attentes. Nous avions des espoirs de médailles qui ne se sont pas concrétisés, mais il y a eu d'autres athlètes qui se sont signalés pour compenser», indique le chef de mission Samuel Routhier.
Parmi les beaux exploits de cette première semaine de compétition, on notera la performance en karaté d'Alexandre Lemarier, médaillé d'or au kata et d'argent au combat. Gabriel Royer avait aussi surpris la galerie en accompagnant Lemarier sur le podium au kata.
«C'était une belle surprise. Ça fait depuis 1993 que nous n'avions pas gagné l'or en karaté. On était très content et dans le cas de Gabriel, on ne s'attendait pas à une médaille», mentionne Routhier.
La performance en gymnastique de Lydia Magny, l'or et l'argent a aussi retenu l'attention, tout comme les deux médailles de Marianne Boisvert en nage synchronisée.
Les sports de combat à surveiller
Le deuxième bloc de cette Finale des Jeux du Québec s'amorcera aujourd'hui. Il faudra garder un oeil sur les sports de combat comme le judo et la boxe, où nos athlètes pourraient se signaler. La Mauricie enverra une équipe de 11 judokas à Drummondville.
«Léa-Lou Giguère est vice-championne canadienne, rappelle Routhier. Au judo, il y a les facteurs âge et poids à considérer, il y a donc un risque de surprise. Tout dépendra de la pesée», souligne Routhier.
Le patinage de vitesse sur courte piste devrait aussi donner son lot de récompenses métalliques à la région.
«Ce sera intéressant parce que nous avons un bon programme sport-études aux Estacades. Alexandre Lizotte n'est pas venu ici pour rire... oui, il compte s'amuser, mais il est très sérieux», ajoute le chef de mission.
Les autres disciplines au menu d'ici à dimanche seront le badminton, le basketball en fauteuil roulant, l'haltérophilie, le hockey masculin, le judo, la ringuette, le ski alpin et le taekwondo.
On peut sentir un vent d'optimisme du côté de la délégation mauricienne. La marque de 29 médailles, et le 10e rang au total de 2013, semblent plus qu'à la portée.
«On espère continuer sur la même lancée. Si on se fie sur nos espoirs de médailles, et que nous profitons aussi de quelques surprises, on peut même s'attendre à plus.»