Jean-René Dubois

Jean-René Dubois s'engage à mieux faire connaître le Fonds de diversification économique

Le candidat péquiste dans Nicolet-Bécancour, Jean-René Dubois, entend mieux faire connaître le Fonds de diversification économique s'il devait être élu le 7 avril prochain.
Selon lui, après avoir rencontré plusieurs acteurs économiques, sociaux et municipaux de son territoire, ce programme aurait besoin d'être mieux expliqué aux entrepreneurs et aux élus municipaux.
Jusqu'à présent, 12 projets (sept à Nicolet et cinq à Bécancour) ont été approuvés dans sa circonscription, totalisant des prêts et subventions de 4,8 millions de dollars pour des investissements totaux de 24 millions de dollars ainsi que la création de 120 emplois et la consolidation de 509 autres.
Le représentant du Parti québécois dit comprendre les inquiétudes et les craintes partagées par les leaders économiques de Nicolet-Bécancour à la suite de la fermeture «incontournable peu importe le parti» de Gentilly-2. D'où, dit-il, l'importance que les entrepreneurs locaux puissent se prévaloir du Fonds «pour accroître les investissements ici».
«Nos gens sont maintenant résolument tournés vers l'avenir et souhaitent développer des projets porteurs d'espoir pour ici», prétend M. Dubois.
Il s'engage donc à tout mettre en oeuvre pour que «nos entrepreneurs puissent soumettre des projets en ayant accès à la meilleure information et au meilleur soutien possible pour ainsi maximiser l'utilisation du fonds dans Nicolet-Bécancour».
«Je suis confiant qu'en accroissant le taux de diplomation et la formation professionnelle en collaboration avec nos institutions scolaires, qu'en supportant l'entrepreneuriat, qu'en accompagnant les entrepreneurs de chez nous, nous pourrons créer des emplois de qualité dans Nicolet-Bécancour et que nous pourrons stimuler une nouvelle forme de culture entrepreneuriale», a-t-il ajouté.
Disant se préoccuper aussi d'économie sociale, ce dernier se réjouit de l'entente intervenue avec Alcoa pour la consolidation de 1000 emplois directs dans le parc industriel de Bécancour.
«Il nous faut les moyens pour agir. Au Parti québécois, nous avons un plan, nous avons une équipe pour réussir. Il est temps de nous donner les moyens d'aller plus loin», a conclu le candidat Dubois.