Le conseiller municipal Jean-François Aubin.

Jean-François Aubin perd deux comités

Les nominations aux différents comités de travail de la Ville de Trois-Rivières laissent-ils entrevoir la naissance de plus en plus prononcée d'une opposition à Yves Lévesque?
La question se pose, alors que le conseiller municipal de Marie-de-l'Incarnation Jean-François Aubin s'est vu retirer deux des principaux comités sur lesquels il siégeait.
On le sait, la fin de l'année rime toujours avec les nominations aux principaux comités de travail de la Ville. Bien que ces nominations soient un peu moins suivies par le public, les observateurs de la scène politique municipale savent qu'il s'agit de nominations qui proviennent du cabinet du maire et qu'elles sont souvent significatives au point de vue des relations politiques au conseil municipal.
Or, alors qu'il siégeait depuis deux ans au comité de la Société de développement commercial du centre-ville, et depuis un an au comité de la Société protectrice des animaux de la Mauricie, Jean-François Aubin s'est vu retirer ces deux comités lors des nominations de lundi soir.
De tous les comités nommés lundi, il ne figure d'ailleurs nulle part. Rappelons qu'il a récemment fait savoir publiquement qu'il était en réflexion quant à une candidature à la mairie de Trois-Rivières. Il a également initié le vote pour s'opposer au projet de fontaine/jeux d'eau à l'Amphithéâtre Cogeco.
Le principal intéressé confirme cependant qu'il devrait continuer de siéger au développement social, au comité de logement social ainsi qu'aux travaux publics, même si ces comités n'ont pas fait l'objet de résolutions lundi soir. Toutefois, il indique avoir été le premier surpris de quitter les deux comités mentionnés précédemment, mais ne veut pas sauter trop rapidement aux conclusions. 
«Je vais attendre le 16 janvier pour voir le portrait complet des comités. Je représentais la Ville à la SDC et à la SPA. Ce sont deux mandats que j'aimais bien et dans lesquels je me suis beaucoup investi avec les autres collègues. J'étais un peu surpris d'apprendre que je n'étais plus là, on ne m'a pas avisé. Le reste, je vais attendre de voir le portrait complet avant de commenter», a mentionné M. Aubin.
Le maire Yves Lévesque était absent lundi soir et n'a donc pas pu commenter les choix qui émanent de son cabinet. Le maire suppléant, René Goyette, s'est montré surpris de l'observation soulevée de l'absence de M. Aubin. «Quand il n'y a pas de modification dans un comité, il n'y a pas de résolution. Par exemple, je demeure à la Régie des déchets mais on ne fait pas de nomination pour ça. Jean-François est mon substitut à la Régie et il demeure mon substitut encore cette année», a-t-il cité en exemple.
Exécutif
Notons que la composition du comité exécutif changera quelque peu cette année. En 2016, le comité exécutif était composé de Guy Daigle à la vice-présidence, de Ginette Bellemare, de Marie-Claude Camirand et de Joan Lefebvre. En 2017, mesdames Camirand et Lefebvre quittent le comité exécutif pour y être remplacées par Pierre-A. Dupont et Yves Landry.
À la Société de transport de Trois-Rivières, André Noël demeure à la présidence alors que Marie-Claude Camirand accède à la vice-présidence. Joan Lefebvre, Sabrina Roy et Michel Cormier complètent la liste d'élus siégeant à la STTR pour la prochaine année.
Le conseiller municipal et maire suppléant René Goyette demeure délégué de la Ville à la Régie de gestion des matières résiduelles de la Mauricie.