Marvin Cüpper a fait face à 42 lancers dans la défaite de 3-2 des Cataractes en prolongation, vendredi à Saguenay.

Indisciplinés, les Cataractes s'inclinent en prolongation

Les Cataractes de Shawinigan auraient aimé un meilleur sort, vendredi, face aux Saguenéens à Chicoutimi. Victimes de multiples pénalités en troisième période, ils sont tout de même parvenus à récolter un point lors d'une défaite de 3-2 en prolongation.
Après la rencontre, Martin Bernard en avait long à dire sur la performance des officiels, furieux que les Cataractes aient écopé de six pénalités lors de ce match contre une seule pour les locaux. Pire encore, les Shawiniganais ont dû se défendre à cinq contre trois à deux occasions lors du troisième vingt alors que le pointage était à égalité 2-2.
«Nous étions une cible facile. Lorsque tu fais un appel, tu dois faire le même de l'autre côté. Lorsque tu vois des pénalités appelées d'un bord mais pas de l'autre, tu ne peux pas penser autrement. Ce soir, nous avions deux adversaires», a pesté l'entraîneur au terme du duel.
Ce dernier n'a d'ailleurs pas pu dire sa façon de penser aux officiels, puisqu'il avait reçu un avertissement dès les premières minutes de la partie.
Fort heureusement pour lui, le jeu en désavantage numérique de ses troupiers a été impeccable, eux qui ont blanchi les Saguenéens à ce chapitre. Félix-Antoine Bergeron s'est même permis deux échappées lors des séquences à cinq contre trois, mais en vain.
Un doublé pour Fiore
Après avoir vu Laurent Dauphin ouvrir la marque en première période, les Cataractes ont répliqué, gracieuseté de Giovanni Fiore. L'attaquant de 17 ans en a rajouté dès la troisième minute du deuxième engagement en déjouant de nouveau le gardien Domenic Graham.
Ces deux buts ont porté le total de points de Fiore à quatre en autant de sorties depuis son acquisition des Voltigeurs de Drummondville. «On savait qu'il avait de bonnes habiletés offensives. Ça prouve que nous avons fait une bonne acquisition dans son cas», a souligné Bernard.
Les locaux ont toutefois réussi à niveler le pointage quelques minutes plus tard, lorsque Philippe Archambault s'est emparé d'un retour de lancer pour battre Marvin Cüpper.
À son premier match avec les Cataractes, le défenseur de 20 ans Alex Filiatrault a été utilisé à profusion par son entraîneur, particulièrement en troisième période, quand les Shawiniganais ont dû se défendre plus souvent qu'à leur tour. «Il a bien fait. Il est venu stabiliser la défensive et il a été un morceau important en désavantage numérique en troisième période. Il a même failli marquer en fin de match», a raconté le pilote.
C'est finalement Frédéric Allard, d'un tir qui semblait anodin, qui a battu Cüpper en prolongation pour donner la victoire aux Saguenéens. Tout de même, il s'agissait du 42e lancer en direction du portier d'origine allemande, qui a obtenu la deuxième étoile. Son vis-à-vis à quant à lui affronté 25 tirs.
Bernard n'a pas caché qu'il était tout de même heureux de récolter un point, puisque plusieurs de ses meilleurs éléments avaient été surtaxés au troisième tiers et qu'il aurait été difficile de faire autrement.
Les Cataractes seront de retour en action cet après-midi, alors qu'ils affronteront les hommes d'Éric Veilleux à Baie-Comeau. Grâce à sa victoire de vendredi, le Drakkar n'est plus qu'à un point du sommet du classement du circuit Courteau.