IFFCO Canada a le feu vert environnemental pour s'installer dans le parc industriel de Bécancour.

IFFCO: Ganotec partenaire stratégique

IFFCO Canada a retenu les services de Ganotec inc., une filiale de Kiewit, pour finaliser l'évaluation du coût du contrat de maîtrise d'oeuvre du projet d'usine d'engrais à Bécancour. Voilà ce qui devait être annoncé vendredi, en point de presse, mais qui fut devancé, mercredi, par voie de communiqué.
«C'est une étape essentielle qui démontre que notre projet avance», a toutefois confié au Nouvelliste le vice-président, Développement des affaires, Simon Pillarella.
À son avis, cette étape intermédiaire va prendre quelques mois, ce qui l'empêche, dit-il, de s'avancer sur un début de construction cet été.
«L'échéancier va se préciser par la suite», a-t-il fait savoir.
Devant s'échelonner jusqu'en 2017, les travaux vont nécessiter l'embauche de 1000 à 1500 travailleurs. Les installations seront érigées sur les anciens terrains de Norsk Hydro. Une fois réalisée au coût de 1,2 milliard de dollars, l'usine fera travailler 250 personnes.
Selon le porte-parole, ce partenaire stratégique mettra à contribution sa solide connaissance de la région et son expertise en construction industrielle au Québec et en Amérique du Nord. Pour ce mandat, Ganotec s'est associée à Maire Tecnimont dont l'expertise en procédé de fabrication d'urée est reconnue mondialement.
Ainsi, Ganotec s'est vu confier le mandat d'évaluer le coût final de l'usine d'engrais projetée à Bécancour. IFFCO Canada aura ainsi en main une évaluation précise des coûts, ce qui lui permettra de finaliser son montage financier et d'octroyer le contrat d'ingénierie-approvisionnement-construction (IAC) pour réaliser le projet.
Implantée en Mauricie depuis plus de 30 ans, Ganotec est une filiale à part entière de Kiewit, l'une des plus grandes entreprises de construction en Amérique du Nord. Ganotec et Kiewit apportent une forte expertise en construction dans le secteur industriel et pétrochimique, avec plusieurs grandes réalisations à leur actif.
«La démarche est essentielle afin de permettre à IFFCO Canada de prendre une décision éclairée sur les investissements pour la suite du projet. Ganotec est à ce jour le maître d'oeuvre privilégié pour le contrat d'ingénierie-approvisionnement-construction (IAC)», a mentionné Manish Gupta, président-directeur général d'IFFCO Canada.
Pour réaliser ce mandat, Ganotec s'est associée au groupe italien Maire Tecnimont qui agira à titre de fournisseur et intégrateur technologique. Le groupe possède une solide expérience dans les secteurs du pétrole et du gaz, de la pétrochimie et des fertilisants.
À travers sa filiale Stamicarbon B.V., un leader dans son marché, Maire Technimont fournira la technologie du procédé d'urée. À travers sa filiale Tecnimont, le groupe agira à titre de fournisseur d'ingénierie et d'approvisionnement d'équipements de procédés pour Ganotec inc.
Le procédé d'ammoniac sera pour sa part fourni par KBR, une compagnie américaine comptant 70 ans d'expérience dans la conception de tels procédés et dont les installations comptent pour plus de la moitié de la production mondiale d'ammoniac. Toutes ces technologies sont éprouvées et reconnues mondialement.
Entreprise IFFCO Canada Ltée a été fondée en 2012 dans le but de construire et d'exploiter une usine d'engrais dans le parc industriel et portuaire de Bécancour au Québec. Le projet est né d'un partenariat entre IFFCO et La Coop fédérée, deux coopératives agricoles, l'une en Inde et l'autre au Québec, ayant comme même objectif de mieux desservir leurs membres.
Le projet bénéficie également de l'appui financier du gouvernement du Québec par l'entremise d'Investissement Québec.
La mise en service de l'usine IFFCO Canada est prévue en 2017.