Le concert-bénéfice du 13 décembre à l'église Sainte-Cécile a été annoncé par Julie Dumont, directrice générale de la Corporation Spect-Arts, Roxanne Boucher, vice-présidente du conseil d'administration (devant), Sylvie Tardif, conseillère municipale, et Raymond Perrin, administrateur au conseil d'administration et initiateur du concert (derrière).

Huit choeurs résonneront à l'église Sainte-Cécile

Les quelque 300 choristes de huit choeurs de Trois-Rivières uniront leurs voix le mardi 13 décembre à 19 h à l'occasion d'un premier concert-bénéfice au profit de la Corporation Spect-Arts, qui gère l'activité culturelle diffusée à l'église Sainte-Cécile.
Les choeurs du Conservatoire de musique de Trois-Rivières, de l'Orchestre symphonique de Trois-Rivières et du Roy, l'Ensemble vocal de l'Université du Québec à Trois-Rivières, les Petits chanteurs de la Maîtrise du Cap, l'Orphéon, Pro Musica et Vocalys ont tous répondu à l'appel de Raymond Perrin.
Membre du conseil d'administration de la Corporation et directeur de Vocalys et des choeurs du conservatoire et de l'OSTR, Raymond Perrin est aussi un des premiers défenseurs du «sauvetage» de l'église Sainte-Cécile, ayant milité pour que le lieu de culte survive sous forme de lieu de concert.
Le sort de l'église Sainte-Cécile était lié à ceux des églises Saint-Philippe et Saint-François-d'Assise, vouées à la fermeture. La dernière messe a été célébrée à l'église Sainte-Cécile le 1er mai 2008. L'église Saint-François d'Assise est déjà démolie, et Saint-Philippe est en voie de l'être.
«Le gens ont crié «À l'aide!» pour l'église Sainte-Cécile, en disant qu'il ne fallait pas laisser aller cette église-là», se souvient la conseillère municipale Sylvie Tardif, en rappelant que sous la gouverne de Jean-François Aubin, la Démarche des Premiers quartiers a acquis l'église fermée au culte, à l'avenir incertain.
Avec l'idée de convertir la bâtisse en lieu de diffusion de spectacles, la Corporation Spect-Arts a été créée pour la gestion de cette nouvelle mission à saveur communautaire et culturelle. Spect'Arts a acquis l'église au début de 2010, et les premiers événements en émanant y ont été produits cet été-là.
Des concerts - de choeurs, en particulier - se tenaient déjà régulièrement dans l'église, une possibilité qui se perpétue notamment via le volet location de la salle.
Ces revenus de location permettent à la corporation de financer une partie de son fonctionnement. Mais comme le fait remarquer la directrice générale, Julie Dumont, les besoins sont grands pour assurer l'entretien de la bâtisse, et aussi pour effectuer les travaux de mise aux normes requis.
Mme Dumont et la vice-présidente du conseil d'administration, Roxanne Boucher, parlent entre autres de l'aménagement de «vraies toilettes» en tête des travaux prioritaires à exécuter. «La base!», commente Sylvie Tardif. L'entretien de la bâtisse et sa mise aux normes constituent les prérequis à l'élaboration de programmations de spectacles.
Le concert-bénéfice du 13 décembre réunira pratiquement tous les choeurs de Trois-Rivières, sauf celui des Petits chanteurs de Trois-Rivières, déjà occupé. Raymond Perrin explique que chacun des ensembles présentera d'abord ses propres pièces séparément, avant de s'unir pour interpréter des chants de Noël.
«Chants de Noël, connus», insiste M. Perrin, avant d'ajouter: «Connus, donc vous chanterez aussi!». Les choristes ne seront pas alignés sur des estrades à l'avant de l'église, mais disposés un peu partout entre ses murs.
Les billets pour le concert sont en prévente au coût de 25 $ auprès des choeurs, de la Corporation Spect-Arts, et au Bucafin. À la porte le soir de l'événement, on pourra se procurer un billet à 30 $ (argent comptant seulement). Les portes ouvriront à 18 h et aucun siège ne sera réservé.
Expo-vente «Création et traditions»
La fin de semaine précédant le concert-bénéfice, l'église ouvrira ses portes à l'expo-vente «Créations et traditions». Le samedi 10 décembre de 13 h à 17 h et le lendemain de 13 h à 17 h, une quinzaine d'artistes, artisans et organismes y exposeront leurs créations.
«L'activité est venue d'une suggestion d'une citoyenne du quartier, Jeannette Larouche, qui va elle-même exposer. Plusieurs exposants proviennent des premiers quartiers», précise la directrice de la Corporation Spect-Arts Julie Dumont.
Outre Mme Larouche, la liste des artisans comprend Anne-Marie Gagnon, Argy, Marie-Josée Maltais, Michelle Dugré, Josée Brisson, Catherine Des Champs, Chantal Trempe, Jacqueline Poirier, Élizabeth Brion et Monique Jacques.
Les organismes SIT Mauricie - Charmille, l'Accorderie, La Fenêtre et le Comité de solidarité Trois-Rivières seront aussi représentés. Le public pourra acheter bijoux, oeuvres peintes, foulards, sculptures de verre, créations de tissus, veilleuses, mobiles, cartes, savon artisanal ou paniers de produits équitables, entre autres. Seul le paiement en argent sera accepté.