Toomas Heikkinen pourrait bien devenir le visage du rallycross pour les amateurs de course automobile du GP3R.

GP3R: la vente de billets en hausse «fulgurante»

L'arrivée d'une série de renommée mondiale entraîne une hausse significative de la vente de billets au Grand Prix de Trois-Rivières. Déjà témoin d'un boom considérable à ce chapitre l'an dernier, le directeur général Dominic Fugère a confirmé au Nouvelliste que les chiffres sont encore plus encourageants pour la 45e édition.
<p>Toomas Heikkinen trouvera un adversaire coriace en Petter Solberg.</p>
Le Championnat du monde de rallycross y est évidemment pour beaucoup. On peut aussi l'observer un peu partout en Europe, indique Fugère. «Notre prévente de billets durant la période des Fêtes a été très concluante. Par contre, on constate que la fièvre s'est emparée de plusieurs pays. La confirmation de plusieurs pilotes en vue de la première saison du championnat mondial penche dans la balance.»
Parmi eux, Toomas Heikkinen, vainqueur de deux médailles d'or aux X-Games et du dernier championnat américain de rallycross, a choisi de poursuivre dans la nouvelle série, dont la première course est prévue au début du mois de mai, au Portugal. Il pourrait bien devenir la figure de proue du Grand Prix de Trois-Rivières, comme Andrew Ranger l'avait fait dans le cadre de la première course en NASCAR Canadian Tire il y a sept ans.
«Des gars comme Petter Solberg et Liam Doran seront aussi à surveiller, ils sont spectaculaires. On a hâte que la saison débute pour que nous ayons quelque chose à montrer aux fans et aussi apprendre qui ils sont. En ce moment, on nage un peu dans l'inconnu, comme avec le NASCAR en 2007. Mais je pense que les gens vont vite attraper la piqûre.»
À Londres
Fugère et son directeur de courses, Robert Gauthier, prendront l'avion en direction de Londres, dans quelques jours, question de suivre une formation de la FIA pour les épreuves hors-pistes.
«Robert s'implique dans le Grand Prix depuis les débuts en 1967, alors c'est important pour nous qu'il soit notre directeur de courses quand les voitures de rallycross prendront le départ.»
Les deux hommes en profiteront pour assister au gala de la dernière saison européenne. «Ils vont notamment désigner l'organisation de l'année 2013. J'ai dit à la blague qu'on irait voir à quoi ça ressemble, question de se préparer quand on va gagner l'an prochain!»
World Challenge: rien d'officiel
Par ailleurs, une information ayant circulé sur le Web au cours des derniers jours suggérait qu'une entente pourrait avoir été conclue entre le GP3R et les dirigeants de la série Pirelli World Challenge, produite par le Sports Car Club of America (SCCA). Selon des rumeurs, les deux parties s'étaient déjà entendues pour un retour dès 2015 des prestigieuses voitures sport, dont la dernière présence à Trois-Rivières remonte au début des années 2000.
Dominic Fugère assure qu'il n'a eu aucun contact avec les dirigeants de la série, du moins pas depuis l'automne. «On s'est rencontré à Las Vegas, mais depuis ce temps, c'est très tranquille. Oui, on a un intérêt pour 2015 et c'est pareil de leur côté, sauf qu'il n'y a rien de signé. De toute façon, je préfère me concentrer sur le rallycross et les modifications apportées à la course en NASCAR Canadian Tire. Avant de penser à 2015, on va s'arranger pour que tout soit parfait en 2014!»
Rappelons que Jean-François Dumoulin tente de trouver le financement pour la saison du Pirelli World Challenge. Il monterait à bord d'une McLaren 12C GT Can-Am Edition. Il resterait cependant beaucoup d'argent à trouver.