De gauche à droite: Guillaume Poudrier, p.d.g. de Geothentic, Nasser Al Masri de E.Q.E. Koweït et Abdel Kabir Belbsir, p.d.g. de B.A.K. International.

Geothentic en mode séduction au Moyen-Orient

L'entreprise trifluvienne Geothentic continue de s'imposer dans l'industrie de la gestion des transports. Son président et directeur général, Guillaume Poudrier, arrive tout juste d'un séjour exploratoire au Koweït et dans l'Émirat de Dubaï pour y présenter son principal produit, le système ORCA, et valider le marché. Il retournera là-bas dans quelques semaines afin de conclure des ententes.
L'ORCA est une application qui s'installe dans les véhicules et qui permet de les localiser par GPS en temps réel.
Le système sert aussi d'antivol, d'antidémarrage, fournit des alertes d'entretien préventif ainsi que des rapports détaillés des activités du véhicule.
Ce système vise tout particulièrement les flottes de véhicules de service. Il peut permettre au propriétaire de connaître tous les déplacements effectués chez des clients dans une journée et le temps passé chez chaque client, illustre M. Poudrier.
Au Koweït et à Dubaï, le ORCA a suscité beaucoup d'intérêt, dit-il. «Ça a été très concluant. On a rencontré des firmes de sécurité, des firmes de transport et une compagnie de télécommunications», raconte le p.d.g. de Géothentic.
Ce qui intéresse l'entreprise trifluvienne là-bas, c'est l'ampleur potentielle des différents projets pouvant être réalisés. «Il y a une richesse non négligeable là-bas», dit-il, impressionné par la grosseur des parcs de véhicules.
«C'est un projet qui peut prendre beaucoup d'ampleur si tout se concrétise bien avec les négociations qui sont en cours avec notre partenaire de Montréal, B.A.K. International», dit-il.
Cette première approche au Moyen-Orient a aussi permis de tester la fiabilité du produit dans des conditions extrêmes.
«Au Québec, on va avoir une extrémité de froid et là-bas, c'est vraiment l'autre extrémité en termes de chaleur», explique M. Poudrier.
Le système ORCA est d'ailleurs fabriqué à partir de composantes électroniques capables de résister à des écart de 40°C sous le point de congélation jusqu'à 85°C au-dessus, dit-il.
En plus de sa fiabilité, Geothentic a pu faire la démonstration de la simplicité de son équipement.
«On a une technologie très flexible. On s'organise toujours pour que ce soit très simple à utiliser par le client. On peut aussi répondre à des besoins très précis de la clientèle et on s'assure de ne pas surcharger le client d'informations», explique M. Poudrier.