Les Cataractes l'ont emporté 2-1 contre les Remparts de Québec.

Fiore s'offre les Remparts

Giovanni Fiore s'est offert rien de moins que les Remparts vendredi soir au centre Gervais Auto! L'habile attaquant de 17 ans a inscrit le but égalisateur, puis le but qui a tranché le débat en fusillade lors d'une victoire fort importante des Cataractes au compte de 2-1, aux dépens des Remparts de Québec.
Ce dénouement tellement important pour les locaux dans la course aux séries, personne ne l'avait vu venir après 20 minutes. Au cours de la première période, les Remparts ont dominé complètement les échanges, se permettant d'ailleurs beaucoup de fantaisie et de dentelle avec la rondelle tellement l'opposition était faible. Mikhail Grigorenko a toutefois été le seul à déjouer Marvin Cüpper sur une séquence en avantage numérique, après avoir été alimenté par Anthony Duclair, qui a récolté son 99e point de la campagne, ce qui laissait néanmoins les Cataractes dans le match malgré ce départ horrible.
Plus d'intensité
Difficile de la galerie de presse de dire sur quel bouton Martin Bernard a appuyé dans le vestiaire au cours du premier entracte, mais force est d'admettre qu'il a eu la main heureuse, puisque ses équipiers sont revenus avec beaucoup plus d'ardeur sur la surface de jeu en deuxième. L'intensité déployée a permis aux Cataractes d'enfin s'approcher de François Brassard et de placer à plusieurs reprises la défensive adverse sur les talons. Si Duclair a continué de dominer lorsqu'il sautait sur la glace, Grigorenko, lui, s'est complètement effacé.
Brassard a su préserver l'avance des siens en deuxième, mais il a fini par céder sur un tir sur réception provenant de la palette de Giovanni Fiore en début de troisième, un filet qui a amené encore plus d'enthousiasme au jeu des locaux. Philippe Boucher a eu beau surutiliser ses meilleurs éléments, réunir Grigorenko, Duclair et Fabrice Herzog sur le même trio, ses hommes n'ont pas réussi à produire un autre filet malgré plusieurs lancers décochés en direction de Cüpper, auteur de 40 arrêts vendredi.
En fin de match, les Remparts ont vu Duclair tomber au combat, lui qui a été frappé par Alex Filitrault alors qu'il essayait de couper au filet à pleine vitesse. On redoute une commotion cérébrale dans son cas.
Encore Fiore
Nez à nez après 60 minutes, les deux clubs ont donc dû faire du temps supplémentaire. Les Cataractes ont bousillé une première chance de renvoyer tout le monde à la maison au début de la période de prolongation, incapables de profiter d'un jeu de puissance. Puis, en fusillade, Fiore a de nouveau battu Brassard pendant que Cüpper s'occupait de Grigorenko, Herzog et du Trifluvien Marc-Olivier Groleau et les Cataractes ont ainsi pu reprendre possession du 16e et dernier rang au classement général donnant accès aux séries. «Tous les points sont importants. On y va match par match. Ce soir c'était les Remparts de Québec, c'était un bon défi pour nous.
On l'a assez bien relevé», souriait Martin Bernard après le dépôt des armes, en refusant de prendre le crédit pour le réveil de sa troupe en deuxième période. 
«C'est vrai, on a adressé les points qu'il fallait corriger durant l'entracte. C'est une des qualités de notre équipe, les gars répondent bien au message. Le crédit revient aux joueurs, ce sont eux qui ont pris les choses en main en étant plus agressifs et acharnés sur la rondelle et on a vu le résultat. En première, on jouait sur les talons. Les gars ne voulaient pas faire d'erreur, ça diminuait l'intensité. Il faut trouver le juste milieu entre intensité et concentration à suivre le système.»
Le héros de la soirée, Fiore, savourait le moment... tout en insistant pour partager les projecteurs avec ses coéquipiers. «C'est une victoire d'équipe. On a mal commencé, mais on a réussi à s'en sortir. On a eu un message au premier entracte, il fallait se réveiller. Les séries s'en viennent, et on veut les faire, alors on devait revenir en deuxième avec plus d'intensité et c'est ce qu'on a fait.»
Dans l'autre camp, Boucher était déçu évidemment de repartir avec seulement un point. Mais il semblait encore plus effrayé de la condition de Duclair alors que l'infirmerie de son club est déjà engorgée par les blessures à Adam Erne, Olivier Archambault et Nick Sorensen.
«Les Cataractes ont bien joué, il faut le souligner. On a joué une très bonne première, mais l'intensité n'était peut-être pas au maximum et ça nous a rattrapés plus tard dans le match. Les gars ont voulu jouer de façon cute. C'est décevant, tous les points sont importants. Et en plus, on a perdu un joueur important. On n'a pas de break cette année. Ça ressemble à une commotion cérébrale pour l'instant. C'était une mise en échec qui n'était pas nécessaire, je ne comprends pas pourquoi il n'a pas été puni», bougonnait Boucher, qui va demander au préfet de discipline Raymond Bolduc de revoir la séquence pour statuer s'il y a matière à suspension.
Les Cataractes vont reprendre le boulot dès dimanche après-midi lors de la visite du Phoenix de Sherbrooke.