Une pancarte a été vandalisée à Trois-Rivières.

Étrange vandalisme sur une pancarte électorale

On se perd en conjectures sur la signification du vandalisme commis sur un panneau de campagne de la candidate péquiste dans Champlain, Noëlla Champagne.
La photo de Mme Champagne apparaissait aux côtés de celle de la chef du Parti québécois, Pauline Marois.
Seul le visage de Mme Marois a été soigneusement découpé laissant celui de Mme Champagne intact. Ou le vandale déteste Mme Marois, ou il l'adore au point de vouloir sa photo chez lui, ou alors, c'est une invitation à glisser votre propre tête par l'ouverture et à vous faire photographier avec la députée sortante.