C'est maintenant confirmé, Emballages Bettez change de propriétaire et devient Sherby Trois-Rivières.

Emballages Bettez vendue: un soulagement pour les employés

L'entreprise Emballages Bettez est maintenant de l'histoire ancienne dans le paysage trifluvien. La compagnie Solutions Sherby de Granby se porte acquéreur des derniers actifs de l'entreprise et s'implantera dans les locaux du boulevard des Récollets pour reprendre les affaires. La nouvelle entreprise, désormais appelée Sherby Trois-Rivières, permettra aux douze employés de conserver un emploi, eux qui souhaitent maintenant tourner la page sur une période qui n'a pas été facile, a-t-on pu comprendre lors d'un point de presse passablement émotif, jeudi matin.
«Pour l'équipe, c'est une excellente journée. C'est un grand soulagement pour tout le monde. L'entreprise, mais aussi les employés ont traversé des moments extrêmement difficiles depuis la fin du mois d'août dernier. On a dû composer avec le départ de clients, de fournisseurs et aussi de collègues», a rappelé le directeur général de l'entreprise, François Jodoin, qui avait bien du mal à cacher ses émotions. Celui qui continuera d'occuper la direction générale de Sherby Trois-Rivières a remercié les clients et les fournisseurs qui sont demeurés malgré la tourmente et qui ont su «faire la part des choses».
L'équipe d'Emballages Bettez a en effet été plongée bien malgré elle dans la tempête lors de l'arrestation de son dirigeant, Jonathan Bettez, pour pornographie juvénile en août dernier. Considéré comme un suspect dans l'affaire Cédrika Provencher, Jonathan Bettez n'a beau avoir jamais été accusé dans cette histoire, l'entreprise a fait les frais de la grogne populaire et a été victime de la très mauvaise publicité qui a suivi ces événements.
«Est-ce qu'on a été affecté par ce qui s'est passé? Absolument! On n'est pas différent du reste des Québécois. Je tiens à mettre les choses en perspective. La majorité des employés qui sont ici sont des chefs de famille qui ont travaillé fort, nous nous sommes battus pour garder notre gagne-pain. Les gens n'ont pas idée à quel point on s'est serré les coudes, on a gardé le fort et on s'est battu avec l'énergie du désespoir pour conserver nos emplois», a ajouté François Jodoin.
De son côté, le nouveau propriétaire de l'entreprise, Denis Forand, ne cache pas que l'entreprise qu'il achète aujourd'hui était en décroissance depuis les six derniers mois, et qu'il a conclu une transaction à rabais. «On ne se cachera pas que l'entreprise qui roulait ici fonctionnait à perte depuis quelques mois. Pour nous, c'était une occasion à saisir au niveau stratégique. Ce que Sherby achète, c'est plus que du matériel. On achète une expertise dans les employés qui sont ici. On achète un réseau de contacts clients et de fournisseurs additionnels. Je ne m'en cache pas, c'était un prix à rabais. On va garder les emplois ici. On espère pouvoir croître rapidement et à court terme pouvoir grossir l'équipe davantage au niveau où elle était avant», confirme le nouveau propriétaire.
François Jodoin et Denis Forand, respectivement directeur général et propriétaire de Sherby.
Plus de lien
Pour Denis Forand et Solutions Sherby, une condition incontournable devait être respectée pour que la transaction puisse se faire: que personne de la famille Bettez, fondatrice de l'entreprise il y a 36 ans, ne fasse partie de l'aventure. «De notre côté, on ne pouvait pas se permettre de continuer avec ces gens, sinon je ne vois pas comment la coupure aurait pu se faire. Je pense que j'aurais perdu mon argent ici. La nouvelle entreprise appartient à 100 % à Solutions Sherby», confirme-t-il, ne cachant pas qu'une stratégie de communication sera déployée à court terme afin de permettre au public québécois et surtout celui de la région de comprendre les changements apportés et de tourner la page.
Signe d'ailleurs que la coupure, à l'intérieur des murs, a rapidement été faite: à aucun moment durant le point de presse les intervenants n'ont voulu prononcer le nom «Bettez» ou même encore faire référence à l'appellation «Emballages Bettez», préférant s'en tenir à parler de l'ancienne entreprise.
Jeudi matin, les anciens clients et fournisseurs d'Emballages Bettez ont été informés par courriel de la transaction. Déjà, certains clients qui avaient quitté le navire se disaient prêts à revenir, confirme Denis Forand. D'ailleurs, le fournisseur Kruger, qui avait préféré se retirer quelques jours après les événements, sera de nouveau de l'aventure de Sherby Trois-Rivières.
Marché québécois
Avec cette nouvelle transaction, Solutions Sherby souhaite maintenant étendre son réseau de distribution, qui se concentrait jusqu'ici à la Montérégie et à l'Estrie. «Avec une place stratégique comme ici, ça nous permet d'aller livrer, en plus de tout le Centre-du-Québec et la Mauricie, la Beauce, la grande région de Québec et le Nord du Québec. Nous étions deux entreprises de taille similaire, mais l'une avait une force au niveau sanitaire, et l'autre dans l'emballage industriel. On vient solidifier les deux entités et bonifier notre positionnement sur le marché québécois», croit Denis Forand.
Les douze employés de Trois-Rivières conservent donc leur travail, et les perspectives de croissance incitent M. Forand à rêver de ramener l'entreprise au niveau où elle était il y a plus de six mois, au moment où près de 18 personnes y étaient employées.