Christiane Bélanger, fondatrice et directrice du Ballet de Québec, a chorégraphié et produit le château dans les étoiles, à l'affiche à la salle Thompson dimanche, 22 février, 15h.

Du rêve à offrir

Pour sa deuxième visite à Trois-Rivières, le Ballet de Québec présentera Le château dans les étoiles, une oeuvre originale de l'auteur et metteur en scène Dominique Martens soutenue par la musique de Dominic Laprise.
La danseuse, chorégraphe et directrice du Ballet de Québec, Christiane Bélanger, avoue un attachement particulier au ballet traditionnel (le ballet «à tutu», comme elle le dit!) même si elle gère aussi une autre compagnie portant son nom, plus axée sur la danse contemporaine. Elle aime offrir du rêve aux spectateurs à travers des oeuvres accessibles et porteuses de sens.
 
C'est dans cet esprit que depuis sa création en 2005, le Ballet de Québec a monté Cendrillon, Alice au pays des merveilles et Le seigneur des anneaux, qui fut présenté à Trois-Rivières en février 2008. Pour sa production de cette année, Christiane Bélanger a relevé le défi de s'approprier une création moins connue, mais qui s'inscrit dans l'univers du conte et du fantastique animant son intérêt.
L'oeuvre a été écrite par Dominique Martens, un Européen connu pour ses spectacles à grand déploiement. Le musicien québécois Dominic Laprise, avec qui il travaille depuis une vingtaine d'années, a signé la musique de ce qui était au départ une sorte de fresque musicale. Pour donner une idée du travail du duo, signalons qu'il a conçu la fresque Plaines Lunes, présentée à Québec en août dernier dans la programmation des activités du 400e de Québec.
C'est Benoit Murray de la station Télé-Mag Québec, qui a suggéré un contact entre Christiane Bélanger et les deux hommes. La rencontre artistique a suscité suffisamment d'enthousiasme pour que la directrice du Ballet de Québec se lance dans l'adaptation l'oeuvre pour le ballet, avec une adaptation musicale, aussi.
«Je suis entrée humblement dans ce projet. Je voulais respecter l'oeuvre. Ils (Dominique Martens et Dominic Laprise) sont venus voir le travail cinq, six fois. Je voulais qu'ils soient heureux, ce sont des gens que j'admirais déjà. Ils ont dû être satisfaits, puisque c'est une collaboration qui va rester. On a d'autres projets en développement», raconte Mme Bélanger.
Le château dans les étoiles a été présenté à Québec en octobre dernier et le sera à nouveau ce mois-ci, en plus d'être proposé au public de Saguenay. Des représentations de l'autre côté de l'Atlantique ne sont pas exclues des projets.
Vingt-trois danseurs, des professionnels et des élèves de l'école de danse de Christiane Bélanger, ainsi que trois chevaux (oui, de vrais chevaux sur la scène!) incarneront le scénario campé dans la France du XVe siècle.
«Ce sont des enfants qui trouvent un vieux coffre dans les ruines d'un château. Il y a deux frères. Valérian, un timoré un peu défaitiste, et Thibault, un tyran», commence Mme Bélanger pour résumer l'amorce du récit. Après avoir échappé à une attaque dirigée contre son frère, Valérian sera invité par la fée Mathilde à «chercher son étoile». Les péripéties tourneront autour de cette quête.
«La fée Mathilde est la personne-clé, la moralisatrice. La morale est que si on ne perd pas la foi et l'espoir dans la vie, il peut arriver de belles choses. C'est très familial, c'est du rêve», ajoute la chorégraphe.