Dans l'ordre habituel, on retrouve trois représentants de la Commission jeunesse de Nicolet, Sarah-Maude Girard, Samuel Auger et Jeanne Brochu, en compagnie du maire suppléant Stéphane Biron et du président de la Commission jeunesse, le conseiller municipal Olivier Lambert.

Droits des enfants: Nicolet adopte une charte

Lors de sa dernière séance régulière, le conseil municipal de Nicolet a adopté une Charte des droits des enfants nicolétains, affirmant ainsi sa volonté de promouvoir et de faire respecter les droits de tous les enfants nicolétains âgés de moins de 18 ans et de favoriser leur bien-être global.
Accompagné des membres de la Commission jeunesse de Nicolet, le maire suppléant, Stéphane Biron, a rappelé l'importance de la famille comme base de la société, qu'elle soit de constitution traditionnelle, monoparentale, recomposée, intergénérationnelle, sociale, de type famille d'accueil ou par adoption.
Selon le premier magistrat intérimaire, pour l'enfant, le premier lieu d'apprentissage est celui de sa famille en faisant référence à la transmission des valeurs humaines et sociales nécessaires au bon fonctionnement de la société.
«L'adoption de la Charte des droits des enfants nicolétains démontre notre intérêt à être encore plus à l'écoute de nos jeunes afin de créer un sentiment d'appartenance encore plus fort dans la communauté», a-t-il expliqué en assemblée publique.
La Charte des droits des enfants nicolétains se décline en huit énoncés soigneusement choisis et articulés par les membres de la Commission jeunesse de Nicolet, accompagnés par leur président, Olivier Lambert. Entre autres, le conseil reconnaît le droit des enfants nicolétains à s'exprimer et à être entendus, de même qu'à s'amuser.
«Ces adolescents sont fiers d'appartenir à la communauté nicolétaine et entendent bien faire connaître la Charte des droits des enfants dans leur milieu», a conclu le conseiller municipal.