Jean-Yves Tremblay

District des Hêtres: Jean-Yves Tremblay sollicite un nouveau mandat

Conseiller municipal depuis maintenant 31 ans, Jean-Yves Tremblay aborde la prochaine campagne électorale avec le même enthousiasme pour garder son siège dans le district des Hêtres. Fier du travail accompli au cours du dernier mandat, il souhaite revenir autour de la table pour concrétiser une importante transformation du parc Antoine-St-Onge.
Retraité du milieu de la santé depuis huit ans, M. Tremblay consacre toutes ses journées à ses fonctions de conseiller, ce qui lui permet d'être collé sur les priorités des citoyens de son district et de ceux de Shawinigan en général.
«Je suis partout!», lance-t-il. «J'ai juste ça à faire et j'aime toujours ça. Les gens n'ont pas toujours la chance de croiser le maire. Nous, on est assurés de le voir au moins une fois par semaine.»
Pour lui, le dernier mandat du conseil municipal se distingue par l'harmonie entre les élus et le développement d'une culture entrepreneuriale. Dans son district, il se réjouit particulièrement de l'arrivée de Shawinigan aluminium et des travaux de démolition de l'ancienne aluminerie, qui laissent maintenant un immense espace industriel à développer.
Des investissements ont aussi été réalisés au parc George-Pellerin, dans le quartier Beau-Rivage, avec de nouveaux mobiles de jeux et une patinoire. Reste à construire un chalet de services.
M. Tremblay est particulièrement fébrile à l'idée d'annoncer des investissements qui transformeront complètement le parc Antoine-St-Onge. La réparation de la piscine représentait déjà une priorité annoncée lors de sa campagne en 2013. Un emprunt de 770 000 $ a été confirmé à cette fin, mais selon lui, d'autres excellentes nouvelles se préparent pour cet endroit.
Le conseil municipal vient d'annoncer l'aménagement d'un parc de planches à roulettes sur ce site. Également président de la Régie de transport en commun de Shawinigan, M. Tremblay annonce que les adeptes de ce loisir pourront éventuellement prendre l'autobus gratuitement pour se rendre à ce parc, dans le but d'éviter qu'ils circulent dans les rues. 
Enfin, le bouclage de la piste cyclable dans son secteur représente toujours une priorité, de même que la limite de vitesse à 40 km/h dans certaines rues.
Page tournée
Au cours du dernier mandat, M. Tremblay a tenté une incursion en politique fédérale. Il a défendu les couleurs du Nouveau Parti démocratique à l'automne 2015, une élection remportée haut la main par le libéral François-Philippe Champagne.
M. Tremblay assure que l'envie ne risque pas de se manifester à nouveau dans un prochain mandat.
«La page est tournée», commente-t-il. «Dans un parti politique, il faut suivre des règles. J'ai été un peu déçu de la façon dont ça fonctionnait. Ça a été quand même une belle expérience de vie, mais je ne retournerai pas.»
Pendant cette campagne, M. Tremblay avait dû se débattre pour expliquer son expulsion du local 1209 des Chevaliers de Colomb, une histoire qui n'a rien à voir avec ses fonctions d'élu, fait-il remarquer. Quant au dernier épisode du conteneur entreposé illégalement sur son terrain pendant quelques mois, il considère qu'il ne s'agit que d'une stratégie de l'équipe de son adversaire pour le discréditer. 
Rappelons que Jules Gélinas reluque également le siège de conseiller dans le district des Hêtres.