Alain Lord

District de la Cité: Alain Lord toujours au rendez-vous électoral

Élu dans son quartier sans interruption depuis 1994, Alain Lord offre à nouveau sa candidature dans le district de la Cité, à Shawinigan, lors des élections municipales du 5 novembre. Avec sa collègue Josette Allard-Gignac, il s'agit du seul conseiller à siéger sans interruption autour de la table depuis la fusion de 2001.
En 2013, comme sa consoeur du district Almaville, M. Lord avait été élu sans opposition. Cette fois, Jacinthe Campagna et Céline Ayotte tenteront de lui ravir son siège.
«J'aime la façon dont nous travaillons au conseil», explique l'expérimenté conseiller. «C'est un très bon climat; c'est pourquoi c'est intéressant de continuer. Nous avons de bons débats, mais tout le monde se respecte. C'est ce qui me motive le plus à me représenter.»
Le district de la Cité a été gâté au cours du dernier mandat. Il suffit simplement de rappeler les travaux d'infrastructures et d'embellissement sur l'avenue de la Station et la 5e Rue de la Pointe réalisés en 2014 et 2015, des manoeuvres qui ont fait beaucoup de bruit au centre-ville. 
«Une fois que c'est fait, les gens sont contents!», observe-t-il.
«C'est sûr que des travaux, ça dérange toujours. Nous aurions aussi pu faire la 4e Rue, mais nous avons décidé de la retarder. Il faudra la faire elle aussi, mais on voulait donner un petit répit aux gens du centre-ville. Si les programmes d'infrastructures se poursuivent, il faudra refaire la 4e, parce qu'elle est aussi vieille que la 5e. Les infrastructures sont aussi maganées!»
Dans l'esprit de M. Lord, les travaux d'infrastructures de la 4e Rue de la Pointe devraient s'effectuer lors du prochain mandat, donc d'ici 2021. Plus près en termes d'échéancier, le Groupe Château Bellevue s'apprête à construire un immeuble de dix étages comptant quelque 300 logements au coin de l'avenue des Cèdres et de la 9e Rue, un investissement privé qui amènera une nouvelle clientèle dans le secteur. 
«Je pense que j'ai été le conseiller où la Ville a investi le plus d'argent», calcule-t-il. «J'ai été choyé. Ça démontre que les conseillers, même s'ils sont tous indépendants, travaillent ensemble pour une ville.»
Au cours des dernières années, le parc Saint-Maurice a aussi reçu beaucoup d'attention des élus. Actuellement, d'importants travaux sont réalisés au parc 3L.
Le rajeunissement de la 5e Rue de la Pointe est également passé par le programme de rénovation de façade, très populaire auprès des commerçants. M. Lord souhaite poursuivre cet élan lors du prochain mandat. Il observe que Shawinigan attire de plus en plus l'attention et qu'en conséquence, le centre-ville tirera profit de cette nouvelle renommée.
«Avant, il fallait courir après les investisseurs pour les amener à Shawinigan», rappelle-t-il. «Or, actuellement, la ville rayonne un peu partout. Les gens d'affaires veulent maintenant investir à Shawinigan. C'est plus intéressant pour nous. Des promoteurs, il en débarque à l'hôtel de ville. Ça ne fonctionne pas toujours, mais c'est intéressant de voir tout le monde qui vient ici. À lui seul, le DigiHub nous ouvre toute une porte.»