Michel Grosleau, maire de Saint-Prosper

Développement résidentiel: tenue d'un registre jeudi à Saint-Prosper

La Municipalité de Saint-Prosper tiendra un registre, jeudi, qui permettra à sa population de se prononcer au sujet d'un règlement d'emprunt de 563 000 $ visant à construire des infrastructures dans un secteur visé par un nouveau développement résidentiel.
La signature du registre se déroulera entre 9 h et 19 h à la salle Flore et Irène Gagnon.
Il faudrait 65 signatures au registre pour que ce projet soit rejeté.
La Municipalité veut concrétiser ce projet «en vue de contrer l'exode des jeunes vers d'autres municipalités et pour assurer le développement de la municipalité», explique le maire, Michel Grosleau. «Ça permettrait de réduire aussi le fardeau fiscal des citoyens», plaide-t-il. La population de Saint-Prosper ne compte en effet que 526 résidents.
Le terrain, une ancienne terre agricole dézonée, est présentement la propriété de la Municipalité et contiendrait 19 terrains de bonne dimension. «Il y a des promoteurs qui seraient peut-être intéressés dans le dossier», indique le maire.
L'emprunt serait payable à l'ensemble. Les producteurs agricoles, eux, auraient droit à un crédit du Mapaq, signale-t-il.
M. Grosleau se dit conscient qu'avec le projet d'assainissement des eaux, il y aura une augmentation de taxes, «mais il va y avoir des retombées pour amoindrir le fardeau fiscal des citoyens. S'il n'y a pas de développement domiciliaire, de venue de nouvelles familles chez nous, il n'y a pas de développement non plus», plaide-t-il.