Les 13 associations en grève à l'UQTR ont commencé à tenir de nouvelles assemblées afin de déterminer si leurs membres ont l'intention de poursuivre quand même le mouvement de grève.

Des coupes de cinq millions $ à prévoir à l'UQTR

Les compressions budgétaires de l'ordre de 140 millions $ qui seront imposées par le gouvernement Marois aux universités québécoises auront des impacts à l'Université du Québec à Trois-Rivières, où des coupes évaluées à cinq millions de dollars sont à prévoir.
Il n'a cependant pas été possible de parler avec un membre de la direction afin de savoir de quelle façon ces compressions se feront sentir sur le campus trifluvien.
Rappelons que le budget total de l'UQTR est de 141 millions $. Néanmoins, le président du Syndicat des professeurs et professeures de l'UQTR, Pierre Baillargeon, croit que la direction devra faire des prouesses afin de réaliser les économies demandées.
«On ne pourra pas couper ça n'importe où. Il y a 82 % du budget qui n'est pas compressible. Ils devront couper dans le chauffage, l'éclairage, les nouveaux projets ainsi que les nouveaux postes», mentionne M. Baillargeon.
Selon ce dernier, le projet d'implantation de l'UQTR à Drummondville pourrait notamment écoper.