Amos Daragon-La première aventure entreprend sa dernière saison mardi soir à la Cité de l'énergie. L'auteur Bryan Perro travaille déjà sur la suite de l'aventure pour l'été prochain.

Dernière année pour Amos Daragon... avant la suite

L'aventure Amos Daragon se déploiera sur scène pour un troisième été consécutif à la Cité de l'énergie de Shawinigan. La première représentation aura lieu mardi soir et cinq représentations seront offertes par semaine, soit du mardi au samedi. Il s'agira d'ailleurs de la dernière édition du présent spectacle avant la présentation d'une toute nouvelle aventure d'Amos Daragon prévue pour l'été 2015.
Réunissant les arts du cirque et du théâtre, Amos Daragon-La première aventure a connu un beau succès durant les deux étés précédents. Bryan Perro, qui assure la fonction d'auteur et de metteur en scène du spectacle, peut compter sur une équipe fiable et dévouée depuis trois ans. Il se réjouit de constater que plus de 80 % des membres qui faisaient partie de l'équipe l'an dernier reviennent cette année.
«Il y a une passation du savoir qui est belle à voir aller. Tout le monde sait ce qu'il a à faire et ceux qui le savent moins sont aidés par les anciens.»
Comme toute bonne chose a une fin, Bryan Perro doit voir à la modification de son personnel pour le prochain spectacle, car «un autre show amène d'autres besoins». Les acrobates et les acteurs pourraient être amenés à changer, car ce sont de nouveaux numéros qui seront présentés dès l'été prochain.
L'auteur planche déjà sur ce nouveau concept depuis mars dernier. M. Perro souhaite prendre son temps pour l'écriture et la préparation de cette deuxième aventure qui se crée donc en parallèle avec le spectacle de la première mouture.
Deux nouveaux romans
Outre les répétitions pour le spectacle Amos Daragon, Bryan Perro a eu un printemps fort occupé. Depuis février, cinq de ses romans se sont retrouvés sur les tablettes des librairies. Tout d'abord, sa série Wariwulf a été rééditée sous sa propre maison d'édition, Perro Éditeur, après que l'auteur eut récupéré les droits de sa création. Depuis février dernier, les trois premiers tomes ont été publiés à intervalle d'un mois. En juin, c'est le quatrième tome, Lupus-1, qui a été mis disponible. Ce dernier, inédit, était édité pour la toute première fois.
Deux autres tomes complèteront la série Wariwulf qui devrait s'arrêter à six tomes. Quant à l'écriture des cinquième et sixième livres, l'auteur de 46 ans s'accorde un temps d'arrêt avant de s'y mettre.
«Pour l'instant, je prends une pause. Je vais me remettre à l'écriture probablement cet automne. La série Wariwulf demande plus de travail en ce qui concerne la mythologie et l'intrigue. C'est un livre plus dense qui peut prendre de 8 à 16 mois à écrire.»
Après avoir réédité sa saga Wariwulf, l'auteur s'est plongé dans un nouveau monde, celui de la littérature pour enfants, en publiant Victor VIe, pigeon voyageur. Ce roman a été le tout premier écrit par Bryan Perro, avant même la rédaction de la série Amos Daragon.
L'histoire est inspirée de l'expérience de l'auteur qui possédait ses propres pigeons voyageurs, lui qui voue une véritable fascination pour ces oiseaux qui reviennent toujours au colombier où ils sont sortis la première fois. Tout comme ses pigeons voyageurs, Bryan Perro revient donc là où tout a commencé, mais par le plus pur des hasards.
«Je ne savais plus que [ce manuscrit] existait. Je l'avais complètement oublié. Je suis tombé sur l'histoire par hasard en faisant le ménage de mes dossiers», confie-t-il.
Victor VIe amène donc l'auteur vers un tout autre public-cible puisqu'il s'adresse cette fois-ci aux enfants de six ans et plus, lui qui écrit habituellement pour une clientèle plus adolescente. Mais surtout, l'histoire sort de l'univers plus fantastique auquel M. Perro a habitué ses lecteurs avec Amos Daragon et la série Wariwulf notamment.