«Agir en faveur des saines habitudes de vie, c'est agir pour améliorer la santé et la qualité de vie de la population.»

Défi Santé dans la MRC de Bécancour

Les municipalités de la MRC de Bécancour ont choisi de s'inscrire massivement au Défi Santé et de participer à une compétition amicale entre elles. C'est dans cette optique qu'elles invitent tous les citoyens à relever le Défi Santé du 31 mars au 11 mai.
«Pendant six semaines, posez des gestes simples pour atteindre trois objectifs: manger mieux, bouger plus et améliorer votre équilibre de vie. En solo, en famille ou en équipe», lance comme invitation la coordonnatrice d'Option Santé Bécancour-Nicolet-Yamaska, Kim Côté.
Les citoyens ont donc jusqu'au 31 mars pour faire de leur municipalité celle qui aura le plus de participants qui se seront inscrits au DefiSante.ca.
Selon Caroline Breault, kinésiologue au Centre Intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, le territoire de Bécancour-Nicolet-Yamaska ne fait pas exception à la règle. Ainsi, 59 % de sa population de 18 ans et plus présente un surpoids (contre 52 % au Québec). La proportion d'obèses s'élève à 19 % chez les 20 ans et plus, près d'une personne sur quatre est hypertendue (24,2 %) et 8,4 % sont diabétiques.
«Les municipalités, par les politiques qu'elles adoptent ou par les infrastructures et les activités qu'elles offrent, peuvent jouer un rôle afin d'aider leurs citoyens à faire des choix santé. Agir en faveur des saines habitudes de vie, c'est agir pour améliorer la santé et la qualité de vie de la population», souligne-t-on.