Le président de la CCICQ, Jean-Guy Doucet, et sa directrice générale, Martine Pépin, devant les nouveaux quartiers généraux de l'organisme.

De nouveaux locaux pour lancer la nouvelle saison de la Chambre de commerce

Les dirigeants de la Chambre de commerce et d'industrie du Coeur-du-Québec (CCICQ) n'étaient pas peu fiers de procéder au lancement de la saison 2014-2015 dans les nouveaux quartiers généraux de l'organisme situés au 17 905 boulevard des Acadiens, à Saint-Grégoire.
«Ce sont des bureaux qui ont de la classe et on est plus proche de l'intersection de la 55», a commenté le président Jean-Guy Doucet par rapport à cet investissement frôlant les 225 000 dollars, ce qui couvre l'acquisition de la maison et son aménagement.
C'est d'ailleurs dans la toute nouvelle salle de conférence, au sous-sol, que la directrice générale, Martine Pépin, a dévoilé les grandes lignes de la programmation.
«Un sondage a été mené auprès des membres qui veulent plus d'activités de réseautage et d'échange, d'où les visites d'entreprises et les 5 à 7», a-t-elle indiqué.
Ce qui n'empêche pas la présentation de conférences, dont celle du ministre régional Jean-Denis Girard dès lundi prochain au club de golf Godefroy. D'ici la fin de l'année, la Chambre recevra à sa tribune Robert Dutton et Marcia Pilote.
S'il n'a évoqué aucun dossier dans son allocution, le président de la CCICQ a confié au Nouvelliste sa préoccupation concernant RER Hydro. Après avoir échangé avec le promoteur, qui se débat pour éviter la faillite, M. Doucet souhaite que l'usine puisse voir le jour avec ses 25 emplois de départ.
«S'ils le bloquent, que le gouvernement et Hydro-Québec donnent les raisons. J'aimerais connaître la vérité dans ce dossier. Et Hydro-Québec nous en doit une dans le parc», a-t-il conclu.