Martin Mondou s'est dit satisfait des modifications apportées à son équipe et s'attend à ce qu'elle se qualifie pour les séries éliminatoires.

Cüpper reste à Shawinigan

Impliqués dans la course aux séries, les Cataractes ont refusé d'aider sensiblement un rival direct même s'ils pouvaient engranger un choix au repêchage et mettre la main sur un vétéran de 20 ans. Avec une seule offre sur la table pour Marvin Cüpper provenant du Phoenix de Sherbrooke, Martin Mondou a préféré garder le portier allemand, qui fera donc équipe avec Storm Phaneuf entre les poteaux jusqu'à la fin de la saison.
«On sait contre qui on se bat pour une place en séries. Et puis Marvin espérait se joindre à un club de tête, mais je suis persuadé qu'il aimait mieux rester ici que de partir à Sherbrooke. On va donc miser sur un excellent duo de gardiens. Et comme Marvin a 20 ans la saison prochaine, rien ne va m'empêcher de repêcher un autre Européen cet été», soulignait le directeur-gérant des Cataractes, qui a réitéré que quatre clubs s'intéressaient à son homme masqué étoile.
«Mais deux d'entre eux devaient composer avec la nouvelle règle voulant qu'on ne pouvait plus échanger un Européen de première année, qu'on ne peut que le retourner chez lui, ça n'a pas de sens. Plusieurs scénarios ont tout de même été étudiés, mais en bout de ligne, une seule offre a été déposée.»
Ne voulant pas céder Cüpper au Phoenix, Mondou a tout de même transigé avec cette équipe en leur refilant un autre gardien, soit le vétéran de 20 ans Maxime Lagacé en retour d'un choix de neuvième ronde.
«Ce sont les valeurs humaines qui ont pris le dessus dans ce dossier. C'était injuste pour Maxime de le garder ici dans un rôle de troisième gardien. Il fallait qu'il joue.»
Outre ce marché, les Cataractes n'ont bougé qu'une seule fois hier, récupérant l'attaquant Giovanni Fiore des Voltigeurs contre un choix de 10e ronde. En 34 matchs, l'attaquant de 17 ans de 6' et
185 livres montre une fiche de quatre buts et huit passes. «On avait une entente avec une équipe pour un vétéran de 19 ou 20 ans, mais celui-ci n'a pas voulu lever sa clause de non-échange. À partir de là, on a regardé le marché car on avait une place disponible et on aimait Fiore, c'est un jeune qui a de belles qualités offensives», ajoute-t-il, en confirmant qu'Antoine Masson ne faisait plus partie des plans de l'équipe et qu'il allait finir la saison dans le junior AAA. À moins qu'une autre équipe de la ligue ne le réclame au ballotage.
Mondou dressait par ailleurs un bilan positif de la besogne abattue lors de la période des échanges. «On n'a pas attendu à la dernière minute pour jouer nos cartes, on avait fait beaucoup de travail dans les dernières semaines. On va se présenter au repêchage avec sept choix dans les trois premières rondes (1-2-2-3-3-3) et, qui sait, il y aura peut-être des surprises une fois rendu là-bas. Notre équipe est en bonne position pour les années à venir et, à court terme, il est tout à fait réaliste de croire en nos chances de faire les séries. Il y a d'autres clubs qui ont bougé aujourd'hui et qui sont susceptibles de descendre au classement. Je crois que notre équipe sera meilleure, maintenant que l'incertitude dans le vestiaire vient de disparaître.»
Le seul élément qui part est donc Lagacé, qui avait les larmes aux yeux en quittant le Centre Gervais Auto. «C'est un choc. Ça ne faisait pas longtemps que j'étais ici, mais je m'étais bien intégré et j'adorais ça. Bon, les transactions font partie du métier et je m'en vais à Sherbrooke, dans une très bonne organisation. Je vais donner mon 100 %, comme je l'avais fait ici et à Cap-Breton», signalait le vétéran, bien au courant qu'il allait recroiser ses anciens coéquipiers à trois reprises d'ici la fin de la saison!
Carnet de notes
Les Cataractes vont réclamer le défenseur Alex Filiatrault, de Victoriaville, au ballottage aujourd'hui. Ce dernier a été poussé vers la sortie avec l'arrivée de Jean-François Plante chez les Tigres.