Le directeur général de Culture Mauricie, Éric Lord.

Culture Mauricie dédie une journée à l'entrepreneuriat culturel

La fibre artistique et la fibre entrepreneuriale ne se tissent pas nécessairement dans une fusion naturelle... C'est pour soutenir et outiller les artistes et dirigeants d'organismes culturels que Culture Mauricie tiendra une journée consacrée à l'entrepreneuriat culturel le 2 mai à l'Hôtel Urbania.
Soutenu par le ministère des Finances et de l'Économie et issu de la Table d'action en entrepreneuriat de la Mauricie, le rendez-vous est intitulé E=MC = Mauricie culturelle, créative et compétitive. Une conférence de l'athlète, entrepreneur et artiste Louis Garneau ouvrira la journée qui proposera divers ateliers et une table ronde en lien avec l'entrepreneuriat culturel sous différents aspects.
Les participants pourront assister à deux des quatre ateliers au programme. La conseillère en stratégie, développement et planification en financement artistique Yzabel Beaubien divulguera des trucs, conseils et écueils à éviter pour quiconque souhaite mettre sur pied son entreprise culturelle. Mme Beaubien a notamment écrit le livre Quand le Show devient Business.
Le directeur général du Centre d'entrepreneuriat de l'ESG UQÀM Michel Grenier abordera pour sa part «les sept étapes pour un démarrage d'entreprise créative réussi». Il évoquera entre autres l'examen des occasions d'affaires, l'étude du potentiel de marché, l'élaboration du projet, son démarrage et sa gestion. Quant à Annie Chénier, elle traitera des thèmes du développement, de la consolidation et de l'expansion d'une entreprise artistique et culturelle.
Enfin, Patrice Tardif, entrepreneur et enseignant en lancement d'entreprise pour le Carrefour formation Mauricie, offrira l'atelier L'ADN de l'entrepreneur culturel.
Une table ronde nommée Culture Inc. se tiendra à compter de 12 h 45. Le directeur général du FestiVoix Stéphane Boileau, la directrice de Boréalis et responsable de la diffusion du patrimoine à la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières Valérie Bourgeois, l'auteur-compositeur, conteur, musicien et chanteur Denis Massé et l'artiste-peintre et sculpteure Marie-Josée Roy, tous de la région, partageront leurs points de vue et leurs expériences.
La journée sera inaugurée par une conférence de Louis Garneau qui, après des études en beaux-arts et une carrière en vélo, s'est lancé en affaires. Louis Garneau Sports emploie plus de 450 personnes et vend des vélos, des vêtements, des accessoires et des aliments énergétiques dans plus de 40 pays. Le conférencier évoquera le rôle de la créativité dans le succès de son entreprise.
«C'est un homme inspirant, dans lequel on peut se reconnaître», commente le directeur général de Culture Mauricie Éric Lord en parlant de l'invité qui ouvrira la journée animée par Yvon Laplante.
Plusieurs partenaires des milieux culturel et financier seront présents dans une formule de salon. On y retrouvera notamment les Carrefours jeunesse emploi, le Carrefour formation Mauricie/Centre d'entrepreneuriat de Shawinigan, la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières, Culture Shawinigan, la Conférence régionale des élus, le Fonds communautaire d'emprunt et plusieurs autres.
«Dans notre planification stratégique, un des enjeux prioritaires était le développement du secteur économique et son soutien. On a eu une opportunité avec la Table régionale en entrepreneuriat où on a identifié des secteurs dans lesquels ça prendrait une intervention pour soutenir l'entrepreneuriat dans la région. La culture en est un. C'est nouveau dans le discours. On nous reconnaît de plus en plus», explique Éric Lord en parlant de l'origine de la journée.
Le directeur de Culture Mauricie donne l'exemple des industries du disque et du livre qui, dans leurs mutations, poussent les artistes vers l'entrepreneuriat. «Les artistes et les auteurs deviennent de plus en plus producteurs et diffuseurs de leurs oeuvres», constate M. Lord pour appuyer la pertinence de l'activité du 2 mai.