Claude Lessard, président de Delastek.

CSeries: Delastek se réjouit

Les lettres d'entente signées par Bombardier pour la construction de 24 appareils de la CSeries font le bonheur de l'entreprise Delastek de Shawinigan, qui se spécialise dans l'habillage intérieur des cabines de pilotage du dernier-né de la multinationale de l'aéronautique.
C'est lors du salon de l'aéronautique de Farnborough, qui débute sur les chapeaux de roues pour le sous-traitant shawiniganais, que Bombardier a signé ces nouvelles lettres d'entente s'additionnant à une commande ferme de deux appareils.
«Je n'ai pas encore acheté une bouteille de champagne, mais pour nous et pour la région c'est une très bonne nouvelle, se réjouit Claude Lessard, président de Delastek. À chaque fois que Bombardier vend un avion de la CSeries, c'est très encourageant pour nous. Je vois donc ces lettres d'entente comme très positives, car malgré ce qu'on en dit, nous croyons grandement à la CSeries.»
L'expertise de Delastek est unique au Québec. L'entreprise a elle-même mis au point, en synergie avec l'équipe de Bombardier, des cabines de pilotage adaptées aux spécificités de la CSeries. «On a développé notre produit avec Bombardier de A à Z. Nos employés ont travaillé sur le site de Bombardier pendant plus de huit mois pour, ensuite, rapatrier la fabrication comme telle à Shawinigan.»
Lorsqu'elle se concrétisera en contrats signés, ces lettres d'entente auront donc des retombées économiques indéniables pour la ville de l'énergie, Delastek prévoyant embaucher du personnel supplémentaire pour honorer cette future commande. «Pour répondre à une demande de
24 appareils CSeries, on parle d'embauche de nouveau personnel. Je ne peux pas évaluer combien d'emplois seront créés, mais ces lettres d'ententes sont très encourageantes pour nos employés.»
Une réjouissance partagée par la Chambre de commerce et d'industrie de Shawinigan (CCIS) qui travaille d'arrache-pied au développement et à la consolidation des entreprises oeuvrant dans le domaine de l'électronique.
«On est très heureux d'apprendre cette nouvelle, d'autant plus que Delastek est l'un des beaux fleurons à Shawinigan. C'est une entreprise de technologies de pointe qui gagne énormément à être connue. En même temps, ce n'est pas une surprise, car on savait que Delastek, malgré les mises à pied de l'an dernier, était une entreprise qui allait prendre de l'expansion. 
Delastek fait partie d'un conglomérat d'entreprises qui travaille en électronique et qui s'inscrit dans les stratégies de développement économique adoptées par Shawinigan», souligne Philippe Roy, directeur général de la CCIS.