Des centaines de personnes ont couru dans les rues de Trois-Rivières pour la 31e édition de la Course du printemps.

Course à pied: départ sur les chapeaux de roues

Des centaines de personnes ont pris d'assaut les rues du quartier du Cégep de Trois-Rivières, dimanche, pour la traditionnelle Course du printemps, événement phare du début de la saison en course à pied en Mauricie.
La classique en était à sa 31e édition et c'est David Gobeil de Saint-Sulpice qui a eu l'honneur de décrocher la victoire de l'épreuve reine du 10 km, à laquelle participaient 167 coureurs. Gobeil a arrêté le chrono après 35 minutes et 32,843 secondes de course. François-Charles René et Carl Gagnon ont complété le podium tandis que chez les dames, la victoire est allée à Sylvie Descôteaux.
Au 5 km, Steeve Gauthier de Trois-Rivières a réussi un excellent temps de 17min54,178sec, devançant Jonathan Martel Dias et Richard Poirier. Elizabeth Pellerin s'est imposée chez les dames. Magalie St-Pierre a enlevé les honneurs du 1 km tandis que Eric Lombardo a fait de même au 3 km.
Berrouard septième à Montréal
Champion du Marathon de Montréal 2015, le Shawiniganais Nicholas Berrouard entamait lui aussi le volet compétitif de sa saison alors qu'il était au départ du Demi-marathon Banque Scotia dans la métropole.
Celui qui caresse de grands projets pour la présente année a terminé la compétition en septième place, fort d'un temps plus qu'enviable de 1h10min. Il s'agit de son meilleur temps à vie, selon son entraîneur Pierre Thibodeau, pas peu fier de son protégé de 35 ans.
«On est en voiture, s'est exclamé Thibodeau. Je voulais qu'il fasse un 1:10 alors il est en plein dans son objectif. La crème du Québec était réunie à ce Demi-marathon alors il peut être très encouragé par sa performance.»
Parmi les autres résultats, Virginie Dufresne, 23 ans de Trois-Rivières, a franchi la ligne d'arrivée au sixième rang chez les femmes (1h24min17,9sec).
Slusarek 11e à Londres dans son groupe d'âge
Pierre Slusarek a franchi une autre étape dans sa quête du World Marathon Majors, dimanche, en complétant le Marathon de Londres en Angleterre. Le Latuquois de 49 ans a réussi le 11e meilleur temps chez les hommes de son groupe d'âge (45-49 ans), se classant au final en 222e position sur plus de 39 000 coureurs.
Son temps (2h37min59sec) lui assure la première place chez les Canadiens de sa catégorie.
Pierre Slusarek souhaite participer aux six plus gros marathons du monde, un exploit qu'a notamment réussi Patrick Charlebois dans la région. Slusarek a déjà pris part aux événements de Boston et New York. Il est déjà accepté au Marathon de Chicago, prévu en octobre prochain, et il espère pouvoir être à Tokyo le 26 février 2017. Il ne lui resterait ensuite qu'à enfiler ses espadrilles à Berlin, à l'automne 2017, pour boucler cet impressionnant parcours.