Marie-Philip Poulin

Coup d'éclat en hockey féminin!

Rien ne laissait présager un tel scénario avec cinq minutes à écouler au cadran. En déficit de deux buts, le Canada avait de la difficulté à traverser la ligne bleue. Pourtant, les filles ont terminé la soirée en célébrant la conquête de l'or!
Plus rapides et plus physiques, les Américaines ont dominé la troupe de Kevin Dineen. Combien de lancers ont été bloqués avant d'atteindre la gardienne des États-Unis? Non seulement les tirs ne se rendaient pas au but, mais les Canadiennes cherchaient leur deuxième vitesse. Elles étaient nettement moins agressives aussi.
Ça aura pris un bond favorable pour finalement inscrire le fameux premier filet, un tir qui a dévié sur le genou d'une joueuse américaine. Puis, Marie-Philip Poulin, la fille des grandes occasions, a inscrit un doublé, comme elle l'avait fait à Vancouver. Elle a encore prouvé qu'elle était à son mieux lorsque la pression est à son paroxysme. Tout un coup d'éclat!
Sauf qu'on ne parlerait pas de la remontée irrésistible d'Équipe Canada si la gardienne Shannon Szabados n'avait pas réalisé quelques miracles au début de la période de prolongation, dominée par les États-Unis. Au départ, je préférais Charline Labonté: la victoire face aux Américaines pendant le tour préliminaire lui revenait en partie, malgré tout. Aujourd'hui, je ne peux que féliciter le flair de Dinnen.
Nous n'aurons pas de félicitations à faire aux officiels par contre. L'arbitre en chef aurait dû accorder un lancer de pénalité sur l'échappée de Hayley Wickenheiser. Même si l'infraction était minime, elle méritait d'être sanctionnée, Hilary Knight ayant tombé sur sa rivale. Quelques minutes plus tôt, cette même officielle a levé son bras pour signaler un coup de bâton à l'endroit des Américaines... qui venaient d'amorcer une supériorité numérique! Cela a eu pour effet de couper les reins des joueuses.
Parlant de séquence crève-coeur, imaginez si l'interférence causée par la juge de ligne sur Catherine Ward avait entraîné le but d'assurance des États-Unis! On en aurait entendu parler pendant des années. Il faut croire que les dieux du hockey favorisaient le Canada!
Propos recueillis par Louis-Simon Gauthier