L'Amphithéâtre Cogeco

Corporation des événements: pas plus d'argent en 2017

La Corporation des événements de Trois-Rivières ne verra finalement pas son budget être augmenté de 45 000 $, comme il avait été réclamé au conseil municipal lors de la séance du 19 décembre dernier.
Le budget 2017 de la Corporation sera reconduit au même niveau que l'an dernier, alors que l'organisme a dégagé des surplus d'un peu plus de 377 000 $ dans son dernier budget.
On se souviendra qu'une résolution proposant l'augmentation de 45 000 $ du budget d'opérations avait été mise à l'ordre du jour de la dernière séance, mais retirée devant des questions posées à l'interne, notamment par le conseiller Jean-François Aubin.
Ce dernier trouvait inconcevable qu'on augmente ainsi le financement alors que l'organisme dégageait d'importants surplus de son année financière. Devant le manque d'informations disponibles pour répondre à ces interrogations, le point avait été retiré de l'ordre du jour.
Lundi soir, en séance régulière, le conseil a adopté à l'unanimité une résolution confirmant que le financement pour l'année 2017 demeurerait le même qu'auparavant, soit 1 410 000 $. Un montant de 100 000 $ sera aussi attribué pour l'organisation de la soirée «Hommage aux citoyens engagés», de même qu'une subvention de 90 000 $ pour l'organisation des Délices d'automne. Des montants identiques à ce qui avait été octroyé en 2016. 
Selon le maire Yves Lévesque, les surplus dégagés par la Corporation ne justifient pas ce changement de direction. 
«Le message qu'il faut envoyer, c'est que ce n'est pas parce que vous dégagez un surplus qu'on va vous couper. Au contraire, c'est une bonne nouvelle qu'en seulement deux ans, ils dégagent un tel surplus et que la Ville n'ait pas de déficit à combler», constate-t-il.
Le protocole d'entente qui lie la Ville et la Corporation des événements fait état d'un financement municipal à la hauteur de 17 % du budget d'opération. Or, depuis l'an dernier, le budget d'opération a augmenté, ce qui fait que la participation municipale est maintenant passée à 14 %. La demande d'augmentation budgétaire visait l'offre du cabaret, nouvellement mise en place par l'organisme.
«Il y avait un 25 000 $ qui devait servir à financer à la hauteur de notre entente ce nouveau créneau, qui coûte environ 115 000 $ par année», explique le maire de Trois-Rivières, qui reconnaît du même coup qu'un 20 000 $ devant servir aux frais de gestion n'aurait pas dû se retrouver dans la demande.
Maintenant, la Ville a tout de même décidé de ne pas accorder cette aide de 25 000 $ à la Corporation des événements. «Pour 25 000 $, on ne s'enfargera pas là-dessus, alors on reconduit la subvention de l'année dernière. Ce n'est pas une affaire énorme, ça n'affectera pas les opérations de la corporation», croit le maire.
De son côté, le conseiller municipal Jean-François Aubin s'est dit très satisfait de cette volte-face. «Oui, je suis content, car à mon avis, quand on a des surplus accumulés, c'est la moindre des choses qu'on ne cherche pas à en donner encore plus. Selon moi, c'est une bonne chose et ça témoigne d'une saine gestion de notre part. J'aurais probablement voté contre si on avait choisi de tout de même aller de l'avant», confie M. Aubin.