Contrat d'assurances: Shawinigan économise 15 %

Sans tambour ni trompette, la Ville de Shawinigan réalise une économie de 15 % sur la prime totale de son contrat en assurances en dommages par rapport à la dernière année.
Son bilan en réclamations entre sans doute en ligne de compte, mais il s'agit surtout de l'effet d'un nouvel appel d'offres réalisé au début de l'année par l'Union des municipalités du Québec, convient Me Yves Vincent, greffier à l'hôtel de ville.
En 2013-2014, la prime totale s'élevait à 299 062 $. Lors de la dernière séance régulière, le conseil municipal a confirmé l'octroi du nouveau contrat d'assurances à la société BFL Canada, pour la somme de 255 681 $. Il s'agit de la même compagnie que l'an dernier, mais son prix a été révisé à la baisse.
«C'est l'effet de l'appel d'offres, puisque nous avons même réussi à augmenter la protection à certains endroits», précise Me Vincent.
«Par exemple, en responsabilité municipale, nous avions une protection d'un million de dollars et nous sommes maintenant à cinq millions $. La qualité de gestion de nos risques fait aussi que nous avons une diminution. Nous assurons un bon suivi des réclamations, ce qui entraîne un effet direct sur notre prime.»
Depuis une dizaine d'années, Shawinigan fait partie d'un regroupement de municipalités pour ses assurances en dommages, avec Victoriaville, Granby, Châteauguay, Thetford Mines, Saint-Félicien, Roberval, Lachute, Cowansville, Chibougamau et Rivière-du-Loup. Cette stratégie permet notamment aux adhérents de constituer des fonds de garantie de franchise en responsabilité civile et en biens.
Chaque participant verse une quote-part dans un fonds de l'UMQ qui est utilisé comme franchise en cas de sinistre. Les membres peuvent choisir une franchise plus élevée, ce qui réduit habituellement le coût de la prime. Dans le cas de Shawinigan, cette quote-part s'établit à 45 375 $ en responsabilité civile et à 88 890 $ en biens au cours de la prochaine année.
«Avec ce regroupement, nous pouvons faire des économies sur deux plans: en augmentant la franchise du groupe et en offrant un volume plus intéressant à l'assureur», résume Me Vincent.
Le nouveau contrat entre en vigueur le 30 avril pour une durée maximale de cinq ans. Les villes peuvent toutefois retourner en appel d'offres à n'importe quel moment au cours de cette période, si l'augmentation de la prime est jugée déraisonnable.