Le colisée sera construit au District 55.

Colisée: pas de séance d'information

Le projet du nouveau colisée municipal au District 55 ne sera pas soumis à une séance d'information, tel que l'aurait souhaité le conseiller municipal et candidat à la mairie de Trois-Rivières Jean-François Aubin.
Appelé à se prononcer sur le résultat du registre tenu la semaine dernière sur le règlement d'emprunt de 53,1 M$ pour cette nouvelle infrastructure, le maire Yves Lévesque a écarté cette possibilité du revers de la main.
Lundi soir, à l'occasion de la séance du conseil municipal, les élus ont été appelés à voter sur le dépôt du résultat des quatre journées d'enregistrement, qui se sont soldées par la signature de 1469 personnes demandant un référendum sur le règlement d'emprunt. Il en aurait fallu 2031 pour bloquer le règlement.
Le conseiller Jean-François Aubin a demandé à prendre la parole au moment de demander le vote. Le conseiller du district Marie-de-l'Incarnation a indiqué qu'il n'avait pas l'intention de voter contre, ni de demander le vote, mais a rappelé qu'il importait que la Ville tienne compte des résultats du registre, et qu'il souhaitait qu'une séance d'information soit tenue pour mieux informer la population sur ce projet.
Une idée que le maire de Trois-Rivières n'a pas retenue, étant donné que selon lui, il sera tout simplement impossible de rallier tout le monde autour d'un tel projet.
«Les gens ont le droit d'être contre, je respecte ça. Mais il y aura toujours des gens qui seront contre. À 1469 personnes, je suis très content du résultat parce que si on se souvient de l'amphithéâtre, on avait atteint ce nombre-là seulement la première journée de la signature», lance-t-il, se félicitant du même coup d'avoir tenu tête aux opposants à ce projet, étant donné que l'amphithéâtre est désormais un succès, ajoute-t-il.
Le maire rappelle que la Ville avait besoin de nouvelles glaces. De plus, avec le montage financier actuel, le scénario du colisée de deux glaces au District 55, dont une de 5000 places, est le modèle le plus avantageux pour les Trifluviens.
«Pour rénover Jean-Guy-Talbot et le colisée, ça aurait coûté 42 M$ sans aucune subvention. Là, on construit deux nouvelles glaces qui sont subventionnées à 50% par Québec et qui coûteront donc 28 M$ aux contribuables. À la fin, on aura une glace de plus sur le territoire pour beaucoup moins cher», lance-t-il, précisant que Jérôme-Cotnoir sera mise à niveau. Par ailleurs, la rénovation de deux glaces aurait privé les citoyens de ces patinoires pendant 18 à 24 mois.
Quant à l'aréna Jean-Guy-Talbot, il estime sa durée de vie à encore deux ou trois ans. Il ne ferme cependant pas la porte à ce qu'il soit rénové si les besoins d'heures de glace de la population continuent d'augmenter et que des subventions sont au rendez-vous au moment de prendre cette décision.
De son côté, Jean-François Aubin s'est dit scandalisé que le maire n'accepte pas de tenir de séance d'information, d'autant plus, selon lui, qu'il n'a rien à perdre ou à risquer, étant donné que le règlement d'emprunt a passé le test du registre et qu'il a été voté à l'unanimité par le conseil.
«On aurait enfin pu entendre les questions des gens et pouvoir y répondre de façon adéquate. Il n'y a pas que des gens qui s'y opposent là-dedans, il y a aussi des gens qui trouvent qu'ils n'ont pas eu assez d'information. Ce serait la moindre des choses, surtout qu'on n'a rien à perdre. Ça me jette à terre de voir une telle réaction», lance-t-il.