Alex Dubeau va rendre de précieux services aux Wildcats.

Ça va brasser dans les équipes des Maritimes!

La nouvelle saison s'amorce ce soir dans la LHJMQ avec un match entre le Titan d'Acadie-Bathurst et les Sea Dogs de St.John, champions en titre de la Coupe du Président au cours des deux dernières saisons.
Éric Veilleux doit sortir le Drakkar de la médiocrité.
Malgré le retour forcé de Jonathan Huberdeau en raison du lock-out, les Sea Dogs amorcent comme les Cataractes une phase de reconstruction et tout indique qu'il y aura un nouveau couronnement dans le circuit Courteau dans huit mois. Toutefois, bien malin qui peut prédire quelle formation obtiendra son laissez-passer pour le tournoi de la Coupe Memorial car une dizaine d'équipes croient actuellement en leurs chances d'aller jusqu'au bout. Voici un petit survol des forces en présence...
Division Maritimes
Ça va brasser dans les Maritimes cette saison avec trois clubs à maturité!
Établi comme les favoris avant la première mise au jeu, les Mooseheads d'Halifax misent évidemment sur Monsieur Nathan Mackinnon, mais également sur deux autres surdoués de 17 ans qui sont des pièces maîtresses sur l'échiquier de Dominic Ducharme, soit Zachary Fucale et Jonathan Drouin. Les joueurs autonomes MacKenzie Weegar et Randy Gazzola viennent raffermir le front défensif de cette équipe qui a atteint le carré d'as le printemps dernier.
Tout juste derrière les Mooseheads, il y a les Wildcats de Moncton, dopés par l'arrivée des ex-Cataractes Alex Dubeau, Yannick Veilleux et Jonathan Racine. Danny Flynn a réussi un vol en plein jour lorsqu'il a échangé Brandon Gormley l'hiver dernier aux Cataractes. Ces trois joueurs se greffent à un noyau mature notamment composé des frères Allain et Alex Saulnier qui, à 20 ans, vont terroriser les gardiens adverses. En Ivan Barbachev et Dmitri Jaskin, les Wildcats semblent également avoir mis la main sur deux Européens d'impact. Imaginez maintenant si Michael Matheson, le choix de première ronde des Panthers de la Floride, décide de quitter Boston College au cours de l'hiver pour se joindre au groupe.
Il ne faut pas sous-estimer non plus le Titan d'Acadie-Bathurst, propulsé comme l'an dernier par une attaque meurtrière. Brandon Hynes a été obtenu des Tigres durant l'été et sa nomination de capitaine laisse croire qu'il est affamé. Ça sent le plateau des 50 filets dans son cas. Si Jacob Brennan fait le boulot devant le filet, personne ne voudra affronter le Titan le printemps venu...
Derrière ces trois clubs nichent les Sea Dogs, qui vont sûrement échanger Huberdeau au plus offrant aux Fêtes si ce dernier passe la saison dans la LHJMQ. Si c'est le cas, la reconstruction ne sera pas longue à Saint-John!
Les Screaming Eagles du Cap-Breton et le Rocket de l'Île-du-Prince-Édouard ferment la marche dans cette division. Deux clubs améliorés par rapport à l'an dernier, mais qui vont être victimes d'une division avec trois ténors. Ils pourront peut-être réussir à coller aux fesses des Sea Dogs, surtout les Screaming Eagles si David Honzik garde les filets... comme le David Honzik de 2010-11!
Division Ouest
L'Armada a fait bien mal paraître les experts l'an dernier alors qu'il a coiffé la division Ouest. Cette fois, la troupe de Jean-François Houle est favorite! L'Armada s'appuie sur le meilleur arrière du circuit (Xavier Ouellet), un solide gardien (Étienne Marcoux) et sur une éthique de travail irréprochable. Le directeur-gérant Joël Bouchard a de plus ajouté deux morceaux de qualité, soit le quart-arrière Samuel Carrier et l'attaquant de puissance Stefan Matteau Jr.
Les Foreurs de Val-d'Or doivent être les plus sérieux rivaux de l'Armada au sein de la division. À sa troisième saison, le gardien François Tremblay doit prendre du galon, surtout qu'il sera protégé par l'une des meilleures défensives du circuit. À l'attaque, l'arrivée du héros de la dernière Coupe Memorial, Anton Zlobin, offre plus de latitude à l'entraîneur Marc-André Dumont. Ce dernier a perdu son titre de directeur-gérant cet été, il pourrait écoper encore plus si les Foreurs ne connaissent pas un début à la hauteur des attentes.
Les Olympiques de Gatineau ne devraient pas être bien loin derrière, eux qui ont récolté les fruits de l'échange expédiant Jean-Gabriel Pageau l'an dernier dans la cour des Saguenéens. Le meilleur pilote de la ligue mise sur un club avec de la profondeur, dont les succès vont toutefois dépendre en grande partie de ce qui va se passer entre les poteaux. Blessé, le nouveau venu Robert Steeves ne peut aider le club pour les premières semaines du calendrier, tandis que les recrues employées par Benoît Groulx en matchs préparatoires n'ont pas été convaincantes. Les Olympiques vont donc amorcer la saison avec un gardien libéré de l'OHL, Michael Nishi.
Les Huskies, les Voltigeurs et le Phoenix vont compléter les cadres de la division. Les Huskies sont en progression et ils vont bénéficier des acquisitions des vétérans de 20 ans Gabriel Desjardins et Andrew O'Brien. Les Voltigeurs espèrent la grande éclosion d'Olivier Archambault, tandis que le Phoenix doit composer avec la réalité d'une équipe d'expansion, c'est-à-dire de jeunes surdoués entourés de vétérans rejetés par les autres clubs.
Division Est
Il y a deux certitudes dans cette division. Primo, les Remparts sont au-dessus de la mêlée. Secundo, les Cataractes vont être rapidement largués par le peloton!
L'offensive des Remparts sera la principale arme de l'équipe, avec un mélange de talent, d'explosion et de caractère. Comme les MacKinnon, Drouin et Fucale à Halifax, Anthony Duclair et Adam Erne seront épiés de près par les recruteurs dans la Vieille Capitale après une excellente première saison sous les ordres de l'ex-gardien de but étoile. La défensive est quant à elle menée par Martin Lefebvre, un vétéran de 20 ans qui excelle dans les trois zones.
Sous les Remparts se dessine une lutte à trois pour le deuxième échelon impliquant le Drakkar de Baie-Comeau, l'Océanic de Rimouski et les Tigres de Victoriaville.
Le Drakkar salue l'arrivée d'Éric Veilleux au sein d'un vestiaire talentueux et le directeur-gérant a toutes les valeurs dont il a besoin pour s'améliorer à la prochaine période de transactions s'il le désire, l'Océanic accueille avec bonheur trois surdoués de 17 ans (Anthony DeLuca, Maxime Gravel et Frédérick Gauthier) qui ont jeté à la poubelle leur plan initial de poursuivre leur développement aux États-Unis, tandis que les Tigres ont les outils pour venger l'humiliante défaite subie en première ronde des séries l'an dernier face au Drakkar, mêmes'il reste un casier de 20 ans disponible dans le vestiaire de Yannick Jean.
Le retour de Christopher Gibson laisse croire que les Saguenéens seront eux aussi compétitifs, même s'ils ont dû acquitter la facture qui traînait à la suite de l'acquisition de Jean-Gabriel Pageau.
Finalement, il y a les Cataractes, qui pourront regarder dans les hauteurs du Centre Bionest cet hiver la nouvelle banderole suspendue rappelant leur championnat du printemps passé quand certaines soirées seront plus difficiles!
Un seul mot d'ordre à Shawinigan en 2012-2013:P-A-T-I-E-N-C-E.