Le directeur général d'IDÉ Trois-Rivières, Yves Marchand, et son président, Réjean Hardy.

Ça bouge pour IDÉ Trois-Rivières

Pour Innovation et Développement économique (IDÉ) Trois-Rivières, l'année 2014 débute de belle façon avec l'implantation d'une grande marque de prêt à porter française qui est annoncée aujourd'hui même.
Et manifestement, il ne s'agira pas de la seule bonne nouvelle cette année pour l'organisme. Déjà, on sait qu'un deuxième bâtiment sera construit au Parc Micro Sciences, au coût de 6,2 millions de dollars, en collaboration avec le Cégep de Trois-Rivières, qui y installera son centre collégial de transfert de technologie en télécommunications.
«Le premier bâtiment construit en 2009 est plein. On peut en envisager cinq ou six. On continue de prendre le virage de l'industrie du savoir», explique le directeur général d'IDÉ Trois-Rivières, Yves Marchand.
Le parc industriel 40-55 n'est pas en reste alors qu'une nouvelle rue est en construction pour accueillir des nouveaux joueurs. Tout comme l'aéroport où des travaux vont permettre de développer d'autres superficies de terrains pour recevoir de nouveaux projets le long de la rue de l'Aéroport.
En ce sens, deux nouvelles entreprises pourraient être annoncées en février. Et le site aéroportuaire peut maintenant bénéficier de nouveaux équipements de déglaçage et de déneigement.
Dans le parc industriel des Hautes-Forges, le motel industriel est occupé à pleine capacité, surtout par une grande entreprise en démarrage dans la transformation du sucre. Et 2014 devrait être l'année de la venue officielle d'Innoventé avec le début de la construction de son usine spécialisée dans la production d'énergies vertes. L'investissement d'une trentaine de millions de dollars devrait entraîner la création de 40 emplois.
Président d'IDÉ Trois-Rivières, Réjean Hardy est aussi coprésident du comité du fonds de diversification économique de 200 millions de dollars. «On veut en faire la promotion et présenter le maximum de dossiers», affirme celui qui prédit d'autres annonces en février.
Finalement, on veut créer une gare maritime au parc portuaire en vue de bien recevoir les bateaux de croisière.