Dans l'ordre habituel, on retrouve Jean-Claude Parr, investisseur, Sara Dubé, secrétaire du conseil d'administration du Fonds Aluminerie de Bécancour pour les collectivités durables, Mario Gagné, conseiller municipal, Lise Thériault, vice-première ministre et Yvon Beaulieu, président du Regroupement pour un parc récréotouristique.

Bécancour aura sa tour grâce au Fonds de diversification

Bécancour aura sa tour d'observation, juste en face de l'Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières, et sa construction à l'automne s'inscrit dans un projet global de réaménagement du quai de Sainte-Angèle qui s'élève à 748 650 $.
<p>Bécancour aura sa tour d'observation, juste en face de l'Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières.</p>
Or, la vice-première ministre Lise Thériault est venue annoncer jeudi l'attribution d'une aide financière de 187 160 $ provenant du Fonds de diversification économique.
«Le quai de Sainte-Angèle a un grand potentiel de diversification dans une perspective de développement durable», a-t-elle affirmé, en bordure du fleuve Saint-Laurent.
Pour sa part, le Fonds Aluminerie de Bécancour pour les collectivités durables contribue au projet à la hauteur de 177 000 dollars et le promoteur privé Jean-Claude Parr y injecte une somme de 50 000 dollars. Le reste du montage financier est assumé par la Ville de Bécancour.
Outre la tour de 55 pieds, le quai de Sainte-Angèle sera doté d'un chapiteau, de jeux d'eau et d'un bâtiment de service. L'objectif est d'en faire un site d'accueil touristique générant des retombées économiques intéressantes pour la région.
«Ce projet de réaménagement est le fruit du travail de plusieurs intervenants, et je suis très fière du soutien que notre gouvernement lui apporte. Le quai est un attrait majeur et il ne fait aucun doute que ce projet sera bénéfique pour l'ensemble de la région», a renchéri Mme Thériault.
Pour sa part, le président du Regroupement pour un parc récréotouristique, Yvon Beaulieu, a rappelé comment l'arrivée du pont fut un «drame» pour le quai, parlant d'un tsunami insidieux qui, sur 50 ans, a fait disparaître plus d'un commerce dans ce secteur.
Faisant l'objet d'une entente avec le port de Trois-Rivières, le quai de Sainte-Angèle avait déjà subi une entière transformation à l'occasion des festivités du 50e de la Ville de Bécancour, pour un investissement de quelque 400 000 dollars.
Depuis ce temps, des planchers de bois agrémentent le pourtour du quai, ce qui permet aux visiteurs une promenade agréable et sécuritaire. Du mobilier urbain tel des bancs et des jardinières avait aussi été installé, donnant une allure plus contemporaine au site.
Par ailleurs, des travaux de nature électrique avaient permis de mettre à niveau l'éclairage sur le quai. Ainsi, les aspects sécuritaire et esthétique furent comblés. Un chapiteau avec équipement scénique complet prend place temporairement sur le quai pour la saison estivale afin d'accueillir des centaines de citoyens et visiteurs tout au long de l'été. 
La structure même du quai aura été modifiée en enlevant quelques rambardes de béton qui obstruaient la vue et en maximisant l'emplacement de la descente de bateaux. 
Notons en terminant que le soutien gouvernemental fut attribué à la Corporation régionale de Bécancour, responsable de Tourisme Bécancour.