Le conseiller municipal Jean-François Aubin.

Bas du Cap: Jean-François Aubin veut un plan d'action

Le candidat à la mairie de Trois-Rivières, Jean-François Aubin, juge totalement inadmissible qu'on laisse aller le développement commercial dans le secteur du bas du Cap-de-la-Madeleine.
L'annonce du départ du magasin Canadian Tire pour s'implanter dans le nord du secteur Cap-de-la-Madeleine est pour lui un signal clair qu'il est urgent de s'intéresser au sort des artères commerciales du secteur.
Ce dernier déplore d'ailleurs que le maire Yves Lévesque s'en remette uniquement à une décision de nature privée, et se contente de mettre en place un programme incitatif à la rénovation résidentielle. 
«C'est inadmissible qu'on s'arrête à dire ça. Oui c'est une bonne mesure, mais ça n'amènera pas plus de consommateurs dans ce secteur. Il faut envoyer un signal fort et mettre en place un plan d'action pour ramener les commerces dans ce secteur du Cap», évoque-t-il.
Selon lui, on ne s'est pas encore donné la peine, à la Ville de Trois-Rivières, de se doter d'une vision claire pour le bas du Cap-de-la-Madeleine et d'agir en fonction de cette vision. 
«Il faut travailler avec les commerçants du secteur, s'asseoir avec eux et tenter de trouver des solutions pour donner une personnalité à ces artères, comme la rue Thibeau a su s'en donner une, comme le boulevard Jean-XXIII a su s'en donner une. 
Ce sont deux artères qui ne répondent pas forcément aux critères du power center mais qui tirent quand même très bien leur épingle du jeu», croit Jean-François Aubin.
Mais avant toute chose, Jean-François Aubin croit que la Ville doit aussi se préoccuper de ce qu'il adviendra du local du Canadian Tire, ou encore du terrain où se trouve ce local, et que la suite des choses s'inscrive aussi dans la vision que l'on souhaite donner au développement du secteur commercial de cette partie de la ville.