La situation des femmes est loin d'être semblable d'une région à l'autre du monde.

Au nord comme au sud des inégalités perdurent

En cette Journée internationale des femmes, il nous faut reconnaître les progrès accomplis en faveur de l'égalité des femmes. Toutefois, beaucoup de luttes sont encore à mener partout dans le monde afin de parvenir à une réelle égalité entre les sexes. Cette journée sera soulignée de façon différente selon le pays, puisque la situation des femmes est loin d'être semblable d'une région à l'autre du monde.
Des luttes toujours pertinentes...
Ce n'est qu'en 1977 que la Journée internationale des femmes a été officialisée par les Nations Unies. Pourtant, la lutte pour les droits des femmes a débuté il y a longtemps. Les femmes se sont peu à peu organisées et ont conquis des droits que nous considérons aujourd'hui fondamentaux. En l'an 2000, à l'occasion du Sommet du millénaire, huit objectifs - les «Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD)» formant un plan global pour réduire la pauvreté et bâtir un monde plus équitable, ont été fixés pour 2015.
Parmi ceux-ci, le troisième consistait à promouvoir l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes. En ce moment, si la grande majorité des femmes de l'occident ont accès à l'éducation au même titre que les hommes, la situation est tout autre dans beaucoup de pays. Des 120 millions d'enfants qui n'ont pas accès à l'école dans le monde, environ les deux tiers sont des filles.
Charte mondiale des femmes pour l'humanité
Chaque année, de nombreuses activités sont organisées à travers le monde afin de célébrer la Journée internationale des Femmes. Notamment, c'est lors de cette Journée en 2005 qu'a été créée la Charte mondiale des femmes pour l'humanité. Celle-ci prône un monde gravitant autour de cinq valeurs: l'égalité, la liberté, la solidarité, la justice et la paix. Une force collective que se sont donnée des femmes de partout.
La preuve qu'à force de mobilisation on peut changer la situation, l'Assemblée constituante de Tunisie, suite à des mois de protestation, a adopté récemment une nouvelle constitution qui s'avère un véritable tremplin du changement pour l'égalité des sexes dans les États arabes. Toujours sur le continent africain, les élections législatives au Cameroun portent 31 % de femmes à l'Assemblée nationale. Cette augmentation sans précédent a été possible grâce à la synergie des acteurs, et l'adoption d'un code électoral.
Au Québec, comme partout ailleurs, pour maintenir les acquis et contrer les discriminations encore vécues aujourd'hui par les femmes, continuons à exiger des engagements fermes et précis de la part des gouvernements en faveur de l'égalité.
Pour en savoir plus
> Comité de Solidarité/Trois-Rivières - www.cs3r.org
>Nations Unies http://www.un.org/fr/
>ONU Femmes www.unwomen.org
>Comité d'action contre la traite humaine interne et internationale (CATHII) www.cathii.org.