A.B.I.: ordonnance reconduite pour six semaines

Publiée le 21 novembre et renouvelée le 3 décembre, l'ordonnance exigeant de la part des travailleurs un retour à la normale en s'abstenant de ralentir les activités de l'Aluminerie de Bécancour a été reconduite au 30 janvier 2013. Et l'audience sur le fond de l'affaire, qui devait avoir lieu hier, a plutôt été reportée aux 22, 29 et 30 janvier prochain.
Même si les négociations se poursuivent, la situation demeure critique selon la direction. «Il y a un retard accumulé et c'est suivi de près», a indiqué Isabelle Bédard, du service des communications de l'A.B.I.
Il y a moins d'une semaine, la direction invitait encore les employés à ramener la production à la normale dans les meilleurs délais afin d'assurer un environnement de travail sécuritaire et productif.
En ce qui a trait aux négociations en cours, l'objectif de la compagnie est toujours le même, soit en arriver à une entente satisfaisante pour les deux parties, tout en permettant à l'usine de demeurer concurrentielle. Selon ce que Le Nouvelliste a appris à l'interne, la question relative au régime de retraite serait réglée.