Le pont Laviolette

50 ans du pont Laviolette: plusieurs conférences au menu

Afin de célébrer les 50 ans du pont Laviolette, l'Université du troisième âge (UTA), en collaboration avec le ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l'Électrification des transports, la Ville de Trois-Rivières et la Ville de Bécancour, présentera trois dîners-conférences.
C'est sous le thème Le pont, il nous le faut et nous l'aurons que se déroulera, le 21 septembre à Boréalis, la première conférence. Elle sera animée par l'ancien directeur du service des communications de la Ville de Trois-Rivières, François Roy.
Il sera accompagné du chroniqueur du Nouvelliste Jean-Marc Beaudoin, de Jean-Guy Dubois, de Lucien Chevrette et de Martin Gauthier pour parler de l'histoire du pont et des premières discussions qui ont mené à sa construction.
La deuxième conférence se tiendra au Temps d'une pinte le 12 octobre. C'est la chroniqueuse et chargée de cours à l'UQTR, Patricia Powers, qui animera l'activité qui s'intitule Le pont Laviolette, une structure complexe et fascinante. Philippe Muratori et Martin Garceau seront également sur place pour parler des défis entourant la construction et l'entretien du pont Laviolette. 
Le recteur de l'Université du Québec à Trois-Rivières (UQTR), Daniel McMahon, animera quant à lui la conférence Le pont Laviolette, comme une poignée de main entre deux rives. Elle aura lieu le 15 novembre au restaurant Ô quai des brasseurs à Bécancour. Il sera en compagnie de Maurice Richard, Mario de Tilly et Michel Morin pour aborder le sujet de l'impact socioéconomique du pont pour les régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec. Les trois dîners-conférences se dérouleront de 12 h à 13 h 30 et sont ouverts à toute la population. Cependant le nombre de places pour ces activités est limité.
Les personnes intéressées peuvent donc s'inscrire en ligne sur le site Internet de l'UQTR sous l'onglet Troisième Âge (UTA) au coût de 10 $, taxes en sus.