Dans l'ordre habituel, on retrouve Benoît Bélanger et Denis Desrochers, respectivement directeur général et président de la Caisse Desjardins des Bois-Francs, André DeMers et Yvon Douville, respectivement maire et directeur général de Sainte-Eulalie.

17 terrains disponibles à bas prix à Sainte-Eulalie

À défaut d'avoir pu conserver sa caisse populaire en décembre dernier, la municipalité de Sainte-Eulalie aura obtenu de Desjardins une contribution équivalente à 150 000 dollars pour réaliser un développement domiciliaire. Non seulement les 17 terrains reviennent à 25 cents le pied carré une fois la subvention municipale versée, mais les futurs acheteurs pourront bénéficier d'une offre privilège inédite de financement hypothécaire.
«C'est une solution gagnant-gagnant», a commenté le président du conseil d'administration de La Caisse Desjardins des Bois-Francs, Denis Desrochers, tout en avouant que la fermeture d'un centre de services «n'est jamais une décision facile à prendre».
L'institution financière a remis un don de 100 000 dollars à la municipalité de Sainte-Eulalie pour réaliser la phase 2 de son programme d'accès à la propriété ainsi qu'un prêt sans intérêt de 250 000 $ sur cinq ans. En combinant la somme versée et la valeur de l'intérêt épargné, on arrive au fameux montant de 150 000 $.
Pour le maire André DeMers, ce nouveau programme d'accès à la propriété - Partenaire avec toit 2.0 - va contribuer à faire augmenter une population déjà en hausse. D'ailleurs, son directeur général, Yvon Douville, est d'avis que l'ajout potentiel d'une cinquantaine de personnes va permettre à Sainte-Eulalie d'approcher le millier d'habitants, d'autant plus que la municipalité comptera dès cet été un poste d'essence et des services de restauration.
Les grands terrains boisés de 16 000 à 21 000 pieds carrés sont situés dans les rues Marronniers, Desjardins et Cyprès. Et pour le premier magistrat, le nouveau développement présente plusieurs attraits: eau potable de qualité, proximité d'une piste cyclable et piétonnière et deux rues en cul-de-sac qui assurent la tranquillité.
«C'est une occasion exceptionnelle de s'installer chez nous à bas prix», s'est plu à lancer le maire DeMers, qui parle d'une petite municipalité en progression et non en déclin avec une fréquentation à la hausse de l'école primaire et des loisirs «bien garnis». Et c'est sans compter, dit-il, que Sainte-Eulalie est située à mi-chemin entre Trois-Rivières, Victoriaville et Drummondville, près de deux autoroutes.
Par ailleurs, la bâtisse qui abritait la caisse populaire n'a fait l'objet d'aucune offre d'achat formelle jusqu'à présent. Mais selon le directeur général de la Caisse Desjardins des Bois-Francs, Benoît Bélanger, la plus-value d'une éventuelle vente sera réinvestie dans la communauté. Et à défaut d'un guichet automatique, une entente avec un dépanneur facilite le retrait d'argent comptant.
«Il s'agit là d'une démonstration concrète de la volonté de la Caisse de déployer des solutions en collaboration avec les communautés présentes sur son territoire là où des changements dans le déploiement de l'offre de services sont apportés», a conclu M. Desrochers.