Les deux propriétaires du restaurant Taj Mahal Shawinigan, Harmeet Kaur Agroia et Shuaib Johre.

Vie régionale - économie

RESTAURANT INDIEN À SHAWINIGAN Originaires de l’Inde, Harmeet Kaur Agroia et Shuaib Johre viennent de procéder à l’ouverture officielle de leur nouveau restaurant indien, Taj Mahal Shawinigan. Situé au 892, promenade du St-Maurice, le restaurant, déjà ouvert depuis septembre dernier, représente un beau modèle d’intégration au sein de la communauté shawiniganaise pour ce couple d’immigrants.

«Nous sommes tombés en amour avec le Québec et nous sommes très heureux de pouvoir partager notre culture et notre passion pour la cuisine avec les gens. L’accueil à Shawinigan est chaleureux et nous souhaitons faire de même dans notre nouveau restaurant traditionnel, qui amène une nouvelle offre culinaire ici», affirment les propriétaires.

Actuellement ouvert le soir seulement, le restaurant propose une formule Apportez votre vin et des plats savoureux typiquement indiens en plus d’offrir des menus pour enfants. À surveiller sous peu l’ouverture en journée pour l’offre de menus midi. Et le restaurant offre le service de commandes pour emporter.

L’homme et la femme se sont rencontrés lors d’ateliers de francisation en Inde. C’est là que M. Johre a obtenu son diplôme de cuisine. Le couple a déménagé en France et y a habité pendant six ans. Ils habitent à Shawinigan depuis un an. Pendant que Mme Kaur Agrola s’occupe de l’administration et de la gestion de la salle à manger, M. Johre agit à titre de chef cuisinier.

Appel de projets par IDE Trois-Rivières
Innovation et Développement économique (IDE) Trois-Rivières vient de lancer un appel de projets dans le cadre de la Politique de soutien aux projets structurants pour améliorer les milieux de vie du Fonds de développement des territoires.

Un montant de 125 000 $ est ainsi disponible sous forme de contributions non remboursables. La date limite pour soumettre une initiative est le 16 avril 2018, 16 h. Pour être admissibles, les projets doivent avoir des retombées tangibles et un caractère structurant pour leur milieu.

Les secteurs d’activité ciblés sont le tourisme (soutien et développement de projets structurants, prioritairement les projets de développement visant la diversification de l’offre), l’entrepreneuriat (soutien et développement de projets collectifs soutenant l’entrepreneuriat), l’immigration (activités visant le développement et la mise en valeur de la communauté trifluvienne) et développement des arts et de la culture (soutien au développement du milieu trifluvien).

Les dépenses suivantes sont admissibles: les immobilisations et les équipements, les projets collectifs d’outils d’information, les projets d’études nécessitant une expertise spécifique en vue de préparer un projet structurant et l’achat de technologies, de logiciels ou progiciels, de brevets et toute autre dépense de même nature.

Pour consulter la documentation et connaître les critères d’admissibilité complets, on peut se rendre sur le site web, www.idetr.com, dans la section Financer mes projets.