Pierre Le Fèvre de VIA Rail est aux côtés sur la photo de Gaétan Boivin, président-directeur général du Port de Trois-Rivières, d’Alexandre Ollive, directeur général de Groupé Mauricie Rive-Sud, de Jean-Denis Girard, député de Trois-Rivières, ainsi que de Jacques Fauteux de VIA Rail.

VIA Rail rencontre le milieu économique

TROIS-RIVIÈRES — Des représentants de VIA Rail ont rencontré vendredi dernier des intervenants du milieu économique de Trois-Rivières au sujet du projet de train à grande fréquence (TGF) qui relierait Québec et Windsor. Cette rencontre a permis de faire tomber certaines inquiétudes d’entreprises de la région.

«Nous avons vu il y a quelques semaines certaines inquiétudes d’entreprises au niveau du transport de marchandises», expliquait à la suite de la rencontre le député de Trois-Rivières, Jean-Denis Girard.

Des représentants de la Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières, d’Industrie et développement économique (IDE) Trois-Rivières, des entreprises manufacturières et de l’industrie du transport, dont le Port de Trois-Rivières, ont pris part à cette rencontre avec VIA Rail.

«Nous avons réuni tous les organismes qui sont concernés de près par le projet de VIA Rail», précise le député libéral.

«Plusieurs intervenants de la région avaient des questions techniques sur le projet. La rencontre a permis d’y répondre.»

Cette rencontre a donc permis à l’ensemble des intervenants de la région d’avoir les dernières informations sur le projet.

«Ça permet d’avoir une collaboration entre tous les intervenants pour qu’on rame dans le même sens pour faire avancer ce projet», ajoute Jean-Denis Girard.

Le député de Trois-Rivières rappelle toutefois que l’avenir de projet majeur de transport qui permettrait de se voyager rapidement entre les villes importantes du Québec et de l’Ontario est entre les mains du gouvernement fédéral.

«On doit continuer à mettre de la pression et espérer que le gouvernement fédéral soutient le projet pour que le train puisse voir le jour très prochainement», affirme le député de Trois-Rivières. «VIA Rail est prête à aller de l’avant.»