L’usine ATrahan de Yamachiche accueillera de nombreux travailleurs de Lucyporc, mardi.

Usine ATrahan de Yamachiche: le jour J approche

Yamachiche — Le plan d’investissement de 110 millions de dollars d’Olymel dans l’agrandissement et la modernisation de l’usine ATrahan va vivre un moment marquant, mardi. L’usine fraîchement retapée va accueillir le plus fort contingent de travailleurs de production de Lucyporc et cette arrivée portera le personnel à quelque 1000 employés.

En août 2016, Olymel annonçait en grande pompe cet ambitieux projet. Ayant établi des partenariats avec ATrahan et le Groupe Robitaille (propriétaire de l’usine Lucyporc de Yamachiche), le géant du secteur agroalimentaire indiquait que le regroupement des activités à l’usine ATrahan de Yamachiche allait permettre de doubler la superficie, de 16 500 pieds carrés à 30 000 pieds carrés, afin de doubler sa production. L’augmentation du niveau de production entraîne la création de plus de 300 emplois pour arriver à un personnel de quelque 1100 travailleurs. Lors de l’annonce en août 2016, ATrahan regroupait 350 travailleurs, alors que Lucyporc en avait 430.

Près de trois ans plus tard, le chantier de construction et d’aménagement est presque complété. Une nouvelle méthode d’anesthésie des porcs, une nouvelle usine de traitement des eaux usées et une salle d’expédition plus vaste figurent parmi les travaux et les procédés ajoutés.

L’usine Lucyporc va cesser ses activités le 26 avril. Dès mardi, des employés vont intégrer leur nouveau lieu de travail, alors que d’autres l’ont fait au fil des derniers mois.

Cette intégration représente d’ailleurs un défi pour l’entreprise. Ces employés avec leurs méthodes de travail vont se joindre aux travailleurs d’ATrahan œuvrant déjà dans une usine remodelée. «L’usine ne va pas tourner à plein régime mardi. Il y a une période d’adaptation. Mais on est bien préparé. C’est un défi d’avoir la moitié de l’usine qui est composée de gens nouveaux. Mais nous avons des gens très compétents, formés, avec de l’expérience», constate Richard Vigneault, porte-parole d’Olymel.

L’entreprise a établi un plan d’accueil et de formation des nouveaux travailleurs. Ce travail est déjà amorcé, d’autant plus que les travailleurs de Lucyporc connaissent le projet de la direction depuis longtemps.

L’organisation du travail a été un défi depuis que les travaux d’agrandissement ont été lancés au printemps 2017. L’agrandissement d’ATrahan a été réalisé, alors que l’usine a toujours été en exploitation. Maintenant que les travaux sont presque terminés, le défi sera de faire rouler cette usine à 100 % de sa nouvelle capacité. ATrahan traite 850 000 porcs annuellement. Les prévisions d’Olymel sont de doubler cette production.

«Une fois que le regroupement est fait, le défi est le même dans toutes nos usines: faire fonctionner l’usine efficacement, sans interruption, sans accident. C’est le défi de nos 34 usines», ajoute M. Vigneault.

Olymel organise un événement avec les médias mardi afin de souligner la réalisation de l’agrandissement de l’usine ATrahan.