Un an plus tard, c’est un bilan positif que dresse la direction d’Ameublements Tanguay par rapport à sa décision de s’implanter dans le District 55, tout près du pont Laviolette.

Une première année satisfaisante pour Tanguay

Trois-Rivières — À l’automne 2016 apparaissait le long de l’autoroute, près du pont Laviolette, le nouveau magasin Ameublements Tanguay, construit au coût de 12,5 millions de dollars. Un an plus tard, c’est un bilan positif que dresse la direction par rapport à sa décision de s’implanter dans le District 55.

«On est très satisfait. On se positionne dans un nouveau quartier super intéressant. On a de l’achalandage tel que désiré depuis un an», confie au Nouvelliste la directrice du marketing, Ichrak Zahar.

Évidemment, l’emplacement favorise une grande visibilité. «On est vu du côté de l’autoroute, les gens nous perçoivent, on ne passe pas inaperçu pour la clientèle qui est de passage, mis à part ceux qui résident sur place», souligne-t-elle.

Par rapport à la construction éventuelle du colisée, celle-ci se dit confiante que «ça va générer encore plus d’achalandage». Et lorsque le boulevard des Athlètes sera raccordé au boulevard Jean-XXIII, «ça va faciliter encore plus l’accès», admet la porte-parole.

Par ailleurs, cette dernière n’est pas peu fière de l’architecture du magasin. «On a gagné un prix», se plaît-elle à rappeler. En effet, lors de la dernière édition du gala des Prix d’excellence Cecobois, c’est Tanguay Trois-Rivières qui a décroché la palme dans la catégorie du bâtiment commercial de plus de 1000 mètres carrés.

Plus grand magasin d’Ameublements Tanguay à ce jour, cette succursale se veut un clin d’œil réussi à l’histoire forestière de la Mauricie par l’utilisation d’une structure principale en bois lamellé-collé. Ce bâtiment se distingue par ses détails architecturaux élégants et raffinés, dont des colonnes en V en façade, sa structure aux détails raffinés et ses puits de lumière judicieusement positionnés. L’intégration harmonieuse de la mécanique et de l’éclairage contribuent à rehausser la beauté de la structure en bois laissée apparente.

Près de 250 personnes auront travaillé sur cet imposant chantier de construction et la famille Tanguay avait pris soin d’embaucher en quasi-totalité des firmes et des entrepreneurs de la région de la Mauricie pour mener à terme le projet. «On continue à s’impliquer énormément dans la communauté de Trois-Rivières, on redonne beaucoup là-bas, et nous, ça fait partie de notre valeur, on veut faire affaire avec les gens de la place», confirme Ichrak Zahar. 

Cette dernière reconnaît que la période des Fêtes est «très importante» pour Ameublements Tanguay. «On est une destination de choix pour dénicher le cadeau idéal. Oui, on a les meubles pour créer un décor féérique pour recevoir les gens chez nous, mais aussi, on a tout l’ensemble des derniers cris et des nouveautés au niveau de l’électronique. Ça c’est hyper intéressant», conclut-elle.

Avec sa superficie de 80 000 pieds carrés, le magasin offre des meubles, électroménagers et appareils électroniques en plus de réserver un espace pour Signature Maurice Tanguay. Présente à Trois-Rivières depuis 27 ans, la bannière fait travailler près de 200 personnes.